En direct

Ateliers Perrault : 250 ans de passion du bois

Fabienne Proux |  le 29/10/2010  |  Collectivités localesArtisansDordogneEure-et-LoirMaine-et-Loire

Maine-et-Loire -

Deux cent cinquante ans après sa création, le menuisier-charpentier et ferronnier d’art affiche une belle santé. Pour tirer son épingle du jeu, il équilibre son activité entre chantiers publics et privés tant en France qu’à l’international.

« Notre principal atout est de regrouper différents métiers », explique François Perrault, huitième génération à la tête du petit groupe familial Les Ateliers Perrault Frères, basé depuis 1760 à Saint-Laurent-de-la-Plaine, au sud d’Angers. « Et notre force est d’être resté une entreprise artisanale ne réalisant que des prototypes et des restaurations sur mesure. » La belle aventure des Ateliers Perrault dure depuis deux cent cinquante ans et ne semble pas près de s’arrêter, grâce à leur capacité à s’adapter aux évolutions du marché et à mener de front tradition et innovation.

Un premier prix de l’Innovation à Batimat 2007

Le dernier exemple remarquable étant la fenêtre de style « Les Grands Boulevards », premier prix de l’Innovation Batimat 2007, couplant menuiserie ancienne et exigences techniques actuelles (acoustique, thermique, ouverture électrique, vitrage pare-balles…).
Ainsi, à leur métier d’origine de charpentier et de charron (abandonné depuis 1915), les Ateliers Perrault ont progressivement ajouté la menuiserie et l’ébénisterie d’art, puis la serrurerie et la ferronnerie d’art via l’acquisition, en 1999, des Ateliers Férignac et de l’Atelier de Forge situés à Hautefort, en Dordogne.
L’entreprise peut ainsi restaurer intégralement des « ouvrages traditionnels en bois et en fer datant parfois du XIVe ou du XVe siècle », précise François Perrault, qui envisage maintenant de compléter son offre par du mobilier et de l’agencement.
Agréée par les monuments historiques en 1973, l’entreprise cumule les références prestigieuses : le Parlement de Bretagne, l’abbaye royale de Fontevraud, le Grand Louvre, l’hôtel Matignon, la cathédrale de Chartres, le palais de l’Elysée… L’activité s’internationalise également dans les Antilles, puis en Guyane et dans une quinzaine d’ambassades de France.
Mais pour retrouver une répartition plus équilibrée entre privé et public (70 % des ventes à la fin des années 1990), François Perrault, qui prend les rênes de l’entreprise en 2000, repart à la conquête des marchés de type hôtel particulier ou manoir, tant en France qu’à l’international. Mission réussie, puisqu’aujourd’hui 60 % du chiffre d’affaires sont alimentés par le privé et 20 % par l’exportation. « Notre savoir-faire et notre technicité sont très reconnus à l’étranger », souligne-t-il. Outre les pays limitrophes et la Russie, il jette son dévolu sur les Etats-Unis où il crée une filiale en 2003, qui après un fort démarrage a subi de plein fouet la crise en 2008. « Le potentiel reste fort », reconnaît le dirigeant, qui relance une offensive commerciale sur ce marché prometteur.
D’autant que si l’année 2009 a plutôt été florissante pour les Ateliers Perrault, avec une croissance de 20 % (19,6 millions d’euros contre 17 millions en 2008 avec 210 salariés), la vigilance reste de mise. De fait, l’activité a entre autres été dopée par le plan de relance du gouvernement, qui a soutenu le lancement de chantiers tels que les Douanes de Cayenne (Guyane) ou du château de Compiègne. « Notre carnet de commandes reste convenable, assure François Perrault, mais il est toutefois moins garni qu’en 2009. »

PHOTO - 384874.BR.jpg
PHOTO - 384874.BR.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur