Transport et infrastructures

Assises de l’eau : les travaux sont lancés

Mots clés : Démarche environnementale - Etat et collectivités locales - Gouvernement - Qualité de l'eau - eau potable

Promises par le président de la République lors du 100e Congrès des maires, les Assises de l’eau ont été lancées ce 24 avril. Elles seront organisées en deux séquences. La première se tiendra jusqu’en juillet, et se concentrera sur le renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement.

 

« Le problème de l’eau est le même que nos infrastructures : nous ne finançons plus nos réseaux. » En novembre, le président de la République Emmanuel Macron se disait bien conscient de l’urgence de la situation due à la « vétusté des réseaux, aux difficultés pour investir, aux risques et au gâchis lié aux fuites massives ». Il promettait alors pour le printemps 2018 des Assises pour « regarder dans le détail comment financer les investissements nécessaires ».

En la matière, chose promise, chose due ! Ce 24 avril, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, a donné le coup d’envoi de ces nouvelles assises. Elles s’étaleront jusqu’en novembre, rythmées par deux séquences.

La première, jusqu’en juillet, se concentre sur la relance de l’investissement et le renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement. La seconde, entre août et novembre, se penchera plus précisément sur les aspects qualitatifs et quantitatifs des ressources en eau, « afin d’aider les territoires à être plus résilients au changement climatique », indique le ministère de la Transition écologique.

 

Une première séquence sur la relance de l’investissement

 

Un comité de pilotage, réuni pour la première fois ce 24 avril, cordonnera la séquence sur les enjeux autour des réseaux. Présidé par Sébastien Lecornu, il est composé d’élus locaux, de parlementaires, de professionnels de l’eau, d’associations de consommateurs, de représentants du secteur financier, d’associations du domaine de l’eau, d’ONG. Jean Launay, président du comité national de l’eau, sera le coordinateur général du comité de pilotage. L’ancien ministre du budget Alain Lambert conduira les travaux sur les nouvelles solutions de financement.

Cette séquence devra aborder trois problématiques. La première s’appuie sur un constat : « l’entretien et le renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement ne sont plus pleinement assurés ». Ensuite, il apparaît nécessaire au gouvernement d’améliorer la connaissance des réseaux.

Enfin, faire face à des situations très différentes d’une collectivité locale à l’autre, alors que certaines sont actuellement incapables d’investir. « La gestion de l’eau et de l’assainissement est une compétence du bloc communal. Loin de se substituer à eux, le gouvernement a décidé d’accompagner les élus pour qu’ils puissent faire face eux-mêmes à leurs difficultés et réaliser les investissements nécessaires à l’entretien, au renouvellement et à la modernisation des installations, en priorité dans les territoires ruraux », promet le ministère.

 

Trois groupes de travail

 

Trois groupes de travail plancheront sur différentes thématiques. L’un s’attaquera au diagnostic technique et financier de la gestion de l’eau et de l’assainissement. Un autre se penchera sur l’ingénierie technique et juridique pour monter les projets d’investissements et de modernisation. Le dernier se concentrera sur l’ingénierie de financement, afin de trouver de nouveaux outils mobilisables.

Objectif pour le gouvernement : assurer le renouvellement d’un patrimoine estimé à 380 milliards d’euros, mais vieillissant à cause d’un sous-investissement chronique. Et mettre en place un plan de lutte contre les fuites d’ici à l’été, alors que le rendement des réseaux d’eau potable est de 75%, et même en-dessous de 50% dans plus de 250 collectivités locales.  

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X