En direct

Asnières Métamorphose d'un quartier

PAUL PHILIPPART |  le 28/02/1997  |  ImmobilierLogementstransport

Les travaux de la ZAC du Métro vont commencer.

La ZAC du Métro, à l'origine de l'éviction de l'ancien maire d'Asnières, Michel-Maurice Bokanowski, par Franz Taittinger, continue à faire des vagues.

Créée en 1991, sur 40 000 m2, occupés en partie par les usines Chausson et une zone pavillonnaire vétuste, de part et d'autre du boulevard Voltaire, entre les places des Bourguignons au nord et Voltaire au sud, elle a été révisée en 1994, réduite à 33 000 m2 et inscrite au POS.

Bilan financier très lourd pour la commune

Son programme ? Elle comprend, à l'est du boulevard Voltaire, un coeur d'îlot de 5 000 m2 regroupant 40 à 50 maisons individuelles unifamiliales avec voies privées, parking souterrain d'une centaine de places, garages intégrés et jardinets. Côté métro, il sera entouré par une zone de bureaux et d'activités de 4 000 m2 Shon. Et, en direction de la place, il sera encadré par de petits immeubles collectifs sociaux de quatre étages (près de 1 000 m2), assurant une liaison avec les bâtiments environnants, plus anciens et plus hauts (R + 5 ou R + 6). Ces derniers accueilleront des commerces de proximité en rez-de-chaussée (3 500 m2), avec une moyenne surface alimentaire de 1 000 m2, ainsi qu'une crèche de 60 lits et une halte-garderie.

La grande place centrale, boulevard Voltaire, sera aménagée en mail paysager et minéral reliant les secteurs habitat de la ZAC aux équipements publics qui seront construits le long du collège et du lycée Voltaire (dans le quartier des Philosophes) : une école maternelle, un gymnase scolaire de 2 400 m2. A côté, hors ZAC, seront construits 140 logements en accession (10 500 m2 en trois tranches) par le groupe Marignan. Les travaux ont démarré en décembre.

Le PAZ et le RAZ (plan et règlement de zone), conçus par la ville et son architecte-conseil Lobs Joy et Associés, devraient être arrêtés en juillet, après une période de concertation qui vient de débuter. L'enquête publique est prévue au printemps, et les appels d'offres pourraient être lancés en juin. Le démarrage des chantiers est prévu début 1998.

A cause des multiples vicissitudes (crise immobilière, révision, reprise en régie directe après le départ de la SEM 92), le bilan financier de l'opération sera très lourd pour la ville : un déficit de 200 millions à amortir sur cinq ans. Le coût des acquisitions foncières s'est en effet élevé à 300 millions, mais elle ne peut escompter 100 millions de recettes. « L'arrêt de l'opération aurait été plus lourd que sa poursuite », conclut Pierre-Daniel Gomard.

DESSIN :

Plan et règlement de zone, conçus par Lobs Joy et Associés, devraient être arrêtés en juillet. Chantiers début 1998.

Commentaires

Asnières Métamorphose d'un quartier

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur