En direct

Arts et lettres - L'Inguimbertine, un ouvrage enluminé

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 03/08/2018  |  CultureVaucluseFrance entièreEuropeERP

Série de l'été 3/7 -

La bibliothèque-musée fondée au XVIII siècle à Carpentras ravive l'ancien hôtel-Dieu.

Carpentras (Vaucluse) doit beaucoup à Joseph-Dominique d'Inguimbert, nommé évêque en 1735. Poussé en religion, ce rejeton d'une famille désargentée de la noblesse revient dans sa ville natale, après vingt-cinq années passées à Rome, riche d'une collection de volumes, manuscrits, tableaux et sculptures.

Persuadé que c'est par les sens qu'on s'éveille à la lecture, il fonde une bibliothèque-musée, lieu ouvert au public où cohabitent œuvres d'art et livres. Et construit par ailleurs un hôtel-Dieu, achevé en 1762. Homme des Lumières, il veut prendre soin à la fois du corps et de l'âme de ses ouailles. « Léguée à sa mort à la Ville, sa bibliothèque-musée a été enrichie au fil des siècles par de nombreux mécènes. Peu connue, l'institution jouit pourtant d'un grand prestige dans le monde de la recherche », explique Jean-François Delmas. Nommé en 2004 par l'Etat, le conservateur général et directeur du lieu est la cheville ouvrière du projet global de réhabilitation et restructuration.

« Bâtir un projet commun ». L'objectif est de faire revivre l'esprit de monseigneur d'Inguimbert et de trouver une nouvelle destination à l'hôtel-Dieu, fermé en 2002 en raison de la construction du nouvel hôpital. Il s'agit également de redonner son lustre à la cité comtadine. Le maître d'ouvrage délégué est d'ailleurs la société d'économie mixte départementale Citadis, chargée de la requalification du centre ancien. « Malgré le changement de municipalité et les incertitudes sur son financement, le projet initié dès 2003 ne s'est jamais arrêté », insiste Philippe Chiodetti, responsable d'opérations chez Citadis. « La pertinence du programme scientifique et culturel de Jean-François Delmas, conciliant restauration de l'hôtel-Dieu - un édifice totalement classé - et préservation des collections - dispersées dans sept lieux de stockage - a fini par convaincre la direction des musées de France et celle de la lecture publique de bâtir un projet commun. Cela, en acceptant d'adapter les normes propres à chaque établissement », renchérit Sophie Besson, programmiste du bureau d'études DA&DU.

« Investir les vides ». Les travaux de clos-couvert ont été réalisés sous la maîtrise d'œuvre de l'architecte en chef des monuments historiques Didier Repellin. L'équipe conduite par l'Atelier Novembre a pris le relais en 2010 pour l'intérieur. « Nous avons dessiné la moindre pierre de l'édifice pour en comprendre l'ordonnancement. L'enjeu était d'ouvrir le bâtiment à fonction hospitalière, refermé sur lui-même, tout en respectant le bâti, notamment l'entrée historique et la cage d'escalier. Cette lecture nous a conduits à investir les vides », rappelle Jacques Pajot, architecte de l'Atelier Novembre, qui parle ici de « prototype ».

La mise en service, à l'automne dernier, des salles de lecture aménagées dans la salle des malades de l'hôtel-Dieu a été une première concrétisation, en attendant la livraison totale en 2020. Les concepteurs ont pris soin de restituer le volume initial. Une mezzanine métallique a permis de créer des mètres carrés supplémentaires, mais aussi des espaces plus intimes. Dans cette logique d'une intervention légère et qui magnifie les volumes, l'Atelier Novembre a créé un fil lumineux qui conduira le visiteur depuis le hall dans tout l'édifice.

Maîtrise d'ouvrage : Ville de Carpentras. Maître d'ouvrage délégué : Citadis Avignon. Maîtrise d'œuvre : Atelier Novembre (architecte et scénographie), François Botton (ACMH). BET : Artelia (TCE, économie), Anne Bourdais (muséographie), Jean-Paul Lamoureux (acoustique), Hervé Audibert (lumière), WA75 (graphisme, signalétique). Principales entreprises : Mariani (gros œuvre), EGM Pierre Vincent (menuiseries bois, parquet), Solelec (plâtrerie, cloisons, doublages), Bres (électricité). Surface (salle de lecture) : 1 770 m2 SU. Coût des travaux : 5,5 M€ HT.

PHOTO - 14308_866124_k3_k1_2035200.jpg
PHOTO - 14308_866124_k3_k1_2035200.jpg - © TAKUJI SHIMMURA / ATELIER NOVEMBRE
PHOTO - 14308_866124_k4_k1_2035202.jpg
PHOTO - 14308_866124_k4_k1_2035202.jpg - ©
PHOTO - 14308_866124_k5_k1_2035203.jpg
PHOTO - 14308_866124_k5_k1_2035203.jpg - © PHOTOS : TAKUJI SHIMMURA / ATELIER NOVEMBRE
PHOTO - 14308_866124_k6_k1_2035204.jpg
PHOTO - 14308_866124_k6_k1_2035204.jpg - © PHOTOS : TAKUJI SHIMMURA / ATELIER NOVEMBRE
PHOTO - 14308_866124_k7_k1_2035205.jpg
PHOTO - 14308_866124_k7_k1_2035205.jpg - © PHOTOS : TAKUJI SHIMMURA / ATELIER NOVEMBRE
PHOTO - 14308_866124_k8_k1_2035206.jpg
PHOTO - 14308_866124_k8_k1_2035206.jpg - © PHOTOS : TAKUJI SHIMMURA / ATELIER NOVEMBRE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur