Entreprises de BTP

Artisanat du bâtiment: pourquoi la Capeb se dit « optimiste » pour 2018

Mots clés : Artisanat - Financement du logement

L’année 2017 se conclut sur une croissance annuelle d’activité de 2,5% en volume dans le secteur. La hausse s’est emballée au 4e trimestre, à 3,5%. L’élan ne devrait pas se démentir en 2018, malgré les contrecoups des ajustements du CITE, du Pinel et du PTZ.

Les artisans du bâtiment peuvent déboucher le champagne. L’activité de leur secteur s’est en effet améliorée tout au long de 2017, pour afficher au final une croissance annuelle de 2,5% en volume (après +1,5% en 2016), annonce ce jeudi la Capeb. Le moteur a tourné encore plus vite en fin d’année, avec une croissance de 3,5% sur le seul quatrième trimestre, soit une embellie inégalée depuis 2011.

Ainsi, après « huit trimestres de hausse d’activité », la confédération table sur une année 2018 « bien orientée ». « Le contexte économique est globalement favorable à notre activité », analyse Patrick Liébus, président de la Capeb, citant des taux d’intérêt qui « restent attractifs », un « nombre de transactions historiquement importants » sur le marché immobilier ancien, et des mises en chantiers et des autorisations « encore élevées » dans la construction neuve.

 

Contrecoups à venir

 

Un optimisme qui reste raisonnable. Car « le marché ne manquera pas de subir le contrecoup de la modification » du crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et du « recentrage » de deux dispositifs publics, le Prêt à taux zéro (PTZ) et la défiscalisation de l’investissement locatif « Pinel », avertit Patrick Liébus. « Il ne faudrait donc pas que de nouveaux coups de rabot viennent infléchir la courbe d’activité de l’artisanat du bâtiment, qui se redresse enfin durablement », met-il en garde.

 

Le neuf au plus haut

 

En attendant, le secteur peut se réjouir d’indicateurs au beau fixe. Par secteur, le niveau d’activité de la construction neuve a atteint « des sommets » au 4e trimestre 2017, avec une progression de +7,5%, « dopant l’activité dans le secteur au global », constate la Capeb.  « Il s’agit du meilleur taux en cinq ans », se félicite-t-elle, y voyant « un vecteur de croissance prometteur pour 2018 ».

 

La rénovation continue de progresser

 

Quant à l’activité en entretien-amélioration, elle conserve « un rythme de progression identique », de 1%, sur les six derniers trimestres. De leur côté, les travaux d’amélioration de performance énergétique du logement restent « très dynamiques », avec une croissance de +2,5% sur an, comme au trimestre précédent.

 

 

L’emploi salarié redémarre

 

Conséquence de cette embellie, l’emploi salarié dans les entreprises du BTP de moins de 20 salariés a progressé légèrement, de +0,6% au 3e trimestre, sur un an, enchaînant un quatrième trimestre de hausse consécutif.

 

 

Les régions en profitent toutes

 

Au plan géographique, sur les trois derniers mois de 2017, « la totalité des régions enregistrent une hausse de leur activité, comprise entre +3% et +4,5%« .

 

 

Carnets de commande en progression

Les carnets de commande représentent 87 jours de travail début janvier 2018, soit cinq jours de plus qu’un an auparavant.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X