En direct

Artisanat du bâtiment : l'activité démarre bien en 2018  mais...
Patrick Liébus - © Capel

Artisanat du bâtiment : l'activité démarre bien en 2018 mais...

Guillaume Fedele |  le 20/04/2018  |  Artisans

La Capeb a dévoilé le 20 avril 2018 ses chiffres. Sur le premier trimestre de l’année, les artisans ont enregistré une hausse de leur activité de 2,5 % en volume. Mais au dernier trimestre de 2017, la progression était de 3,5%.

La reprise est bien là comme le confirment les chiffres du début 2018 dévoilés par la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises (Capeb), vendredi 20 avril. « Avec une hausse de son activité sur le premier trimestre 2018 de 2,5 % en volume, l'artisanat du bâtiment affiche même son neuvième trimestre consécutif de croissance, note son président, Patrick Liébus. Avant de préciser « qu’elle marque légèrement le pas » par rapport à la progression de 3,5 % enregistrée sur les trois derniers mois de 2017. Le secteur « s’est vu impacté par les fortes précipitations et chutes de neige de ce début d’année de ce début d’année. »

Portée par les travaux d'amélioration de performance énergétique

Dans le détail, la construction neuve reste le premier levier de l’activité, avec une hausse de 5%. « Une tendance qui devrait se confirmer au vu de la nette progression des mises en chantier de logement à fin février (+12,5 % en cumul sur un an) soit 427 000 logements commencé » d’après la Capeb.

Quant à l'entretien-rénovation, sa progression reste plus modérée, avec une hausse de 0,5 % en volume sur un an, portée par les travaux d'amélioration de performance énergétique (+2,5%).

Cette reprise de l’activité est visible sur l’ensemble du territoire, « mais de manière hétérogène. Elle est plus marquée dans le Nord-Est (+4,5 % dans le Grand Est et 3,5 % en Bourgogne) et dans le Nord-Ouest (+3,5 % en Bretagne et Normandie) ainsi qu’en Paca (+3,5%). »

Confiant dans l’avenir

Résultat, « les indicateurs de l’emploi sont au beau fixe ». En effet, 30 % des entreprises artisanales ont cherché à embaucher au cours du second trimestre 2017. « L’emploi salarié dans les entreprises de BTP de moins de 20 salariés connait son quatrième trimestre de hausse consécutive », rapporte Patrick Liébus. Avant de conclure : « Nous restons confiants pour les mois à venir car le contexte économique est globalement favorable, les taux d’intérêt attractifs, et les carnets de commande dans le neuf se renouvellent rapidement. Nous alertons toutefois sur les conséquences de la modification du CITE et du recentrage du dispositif Pinel dans les zones tendues. Attention à ne pas entraver cette reprise avec de nouvelles mesures radicales, alors même qu’elle risque aussi d’être fragilisée par les mouvements de grèves sur les deux mois à venir. »

L’impact des grèves

« Pour le moment, déclare Patrick Liébus, les entreprises ont fait face comme elles pouvaient, en réorganisant leurs interventions, par exemple en privilégiant des chantiers plus près de leurs ateliers. On peut dire qu’elles, ou leurs salariés, ont perdu du temps dans les transports routiers du fait du surencombrement du réseau routier et du trafic accru. Bref il ne faudrait pas que cette gymnastique dure trop longtemps. Aujourd’hui, on peut craindre un autre problème, qui apparait ici ou là, c’est l’approvisionnement en matières premières auprès des industriels et par conséquent l’acheminement des matériaux transformés (comme des équipements) vers les points de vente et le négoce. Les granulats des carrières sont affrétés par le rail, or le fret de la SNCF est en grève aussi. Et comme le transport routier va saturer.... Sur les trois mois prévus, ces grèves auront un impact sur notre activité, c’est certain. Nous mesurerons tout cela lors de la prochaine note de conjoncture du 2ème trimestre. »

Commentaires

Artisanat du bâtiment : l'activité démarre bien en 2018 mais...

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur