En direct

Argentine : le secteur des TP fait peau neuve dans la douleur
Roberto Baratta, numéro 2 au ministère de la Planification et proche de Julio De Vido, est escorté par la police lors de son arrestation à Buenos Aires, le 1er août 2018. - © AFP

Argentine : le secteur des TP fait peau neuve dans la douleur

Marc-Henry André |  le 17/08/2018  |  Travaux publicsInfrastructuresPPPCorruption

Le scandale de pots-de-vin dit des « Cahiers » compromet de nombreux dirigeants du secteur de la construction. Ce grand déballage intervient dans un contexte d’instabilité financière et au moment critique pour l’avenir du plan de projets d’infrastructures en partenariat public-privé qui vise 23 Mds$ d’investissements sur cinq ans. Enquête à Buenos Aires suivie d’un entretien exclusif avec le coordinateur national des PPP du gouvernement argentin.

 

Des dizaines de constructeurs et de responsables politiques argentins défilent depuis trois semaines, un à un, au tribunal de Comodoro Py, à Buenos Aires, où s’instruit l’affaire de pots-de-vin dite des « Cahiers ». Ce nom fait référence aux notes manuscrites du chauffeur d’un bras droit de l’ancien ministre de la Planification, Julio De Vido, qui racontent dans le détail plus d’une décennie passée à acheminer des liasses de billets de banque depuis les bureaux de constructeurs adjudicataires de TP à ceux de hauts-fonctionnaires, dont la résidence présidentielle.

Sauf exception, ils passent aux aveux. Et lâchent des noms comme l’a fait l’ex-président de la Chambre argentine de la construction, Carlos Wagner, la semaine dernière, en mouillant à cette affaire de corruption systématique les dirigeants de trois entreprises (Vial Agro, Cartellone et Helport) ayant signé par la suite, il y a un mois à peine, quatre des six premiers contrats de construction d’autoroutes en PPP. Le maître d’ouvrage, le ministre des Transports, Guillermo Dietrich, a aussitôt assuré que ces contrats restaient valables. « Nous distinguons les personnes des entreprises », a-t-il dit en conférence de presse.

Le gouvernement de Mauricio Macri, secoué par la dépréciation du peso et un indice de risque pays record que n’a pas enrayé l’aide de 50 Mds$ récemment octroyée par le FMI, voit dans la révélation de « l’affaire des Cahiers » la preuve d’un changement radical du marché des TP en Argentine, devant être saluée par les milieux d’affaires.

 

Une opportunité pour les investisseurs étrangers

 

Elle éclate au moment le plus critique pour son ambitieux plan de projets en PPP qui vise un investissement privé total de 23 Mds$ d’ici à 2023, pour la réalisation d’une soixantaine de projets, dont le RER de Buenos Aires (pour l’heure suspendu), 4 920 km de nouvelles routes, des ponts, des barrages, une nouvelle voie ferrée en Patagonie, etc.

Pour Guillermo Dietrich, le marché des TP argentin est désormais ouvert aux étrangers: « Tous les ambassadeurs [à Buenos Aires] étaient au courant de l’existence de la corruption systématique en Argentine. Les étrangers en étaient exclus. Cette époque [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Argentine : le secteur des TP fait peau neuve dans la douleur

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur