En direct

Areva propose de construire jusqu'à douze EPR en Afrique du Sud

CHESSA Milena |  le 31/01/2008  |  InternationalEnergie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Entreprises
Energie
Valider

Areva a proposé à l'Afrique du Sud, confrontée à une pénurie d'électricité récurrente, de construire dans ce pays jusqu'à douze réacteurs nucléaires de troisième génération EPR d'ici à 2025, a annoncé jeudi le groupe nucléaire français dans un communiqué.

Le groupe Areva propose non seulement de construire deux EPR en consortium avec les groupes français de BTP Bouygues et d'électricité EDF et la société d'ingénierie sud-africaine Aveng, comme il l'avait déjà annoncé, mais aussi de construire dix autres EPR d'ici à 2025. Ces dix autres réacteurs seraient aussi construits en partenariat avec EDF, Bouygues et Aveng. Areva rappelle qu'il sera "leader" de ce groupement.

Areva propose à la République sud-africaine et à l'électricien sud-africain Eskom de "nouer un partenariat global, recouvrant la construction de réacteurs EPR et le développement conjoint d'une industrie nucléaire sud-africaine". L'EPR permettrait à l'Afrique du Sud "de profiter à la fois des avancées technologiques de ce modèle de troisième génération et de l'expérience acquise sur les projets en cours en Finlande et en France", fait valoir Areva, qui se dit aussi "en mesure d'apporter sa maîtrise de tous les éléments du cycle nucléaire", de l'extraction de l'uranium à son recyclage.

Le président français Nicolas Sarkozy doit effectuer une visite en Afrique du Sud les 26 et 27 février prochains, voyage auquel participera la présidente du directoire d'Areva, Anne Lauvergeon. L'Afrique du Sud, qui dispose actuellement d'une capacité de production de 38.500 mégawatts (MW), veut construire une centrale nucléaire de 3.000 à 3.500 mégawatts, dans le cadre d'un projet de capacités de production supplémentaires de 20.000 MW (d'origine nucléaire) dans les vingt prochaines années. Areva avait déjà annoncé le 22 janvier qu'il proposerait deux EPR à Pretoria. Bouygues et EDF avaient confirmé préparer une offre avec Areva. Areva a construit dans les années 1980 en Afrique du Sud deux réacteurs de deuxième génération à Koeberg près du Cap (sud), d'une puissance totale de 2.000 MW. La puissance de l'EPR ("European Pressurised water Reactor") est de 1.600 MW.

Première économie du continent, l'Afrique du Sud a été régulièrement confrontée à des pannes d'électricité, qui ont entraîné la fermeture, le week-end dernier, de mines de métaux précieux. Les mines doivent cependant reprendre leurs activités souterraines dimanche, après avoir reçu des garanties sur la fourniture d'énergie. Faute de pouvoir augmenter rapidement sa capacité de production, le gouvernement entend faire diminuer la demande par une augmentation des tarifs, des quotas de rationnement, ainsi que le recours au gaz et à l'énergie solaire. L'Afrique du Sud a également sollicité le groupe américano-japonais Westinghouse pour qu'il lui fasse également une offre.
©AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur