Projets

Architectures de bureaux en Ile-de-France (2/5) : Magasins généraux à Pantin

Mots clés : Architecture - Centre commercial - Magasin - Maison individuelle

A l’occasion de l’exposition d’architecture « Work in Process/Nouveaux bureaux, nouveaux usages », ouverte jusqu’au 17 mars au Pavillon de l’Arsenal à Paris (4e), le Moniteur.fr présente une sélection de cinq projets tertiaires franciliens. Aujourd’hui : la reconversion des Magasins généraux à Pantin (Seine-Saint-Denis), par Jung Architectures.

Quand Frédéric Jung s’apprête à métamorphoser un édifice de logistique en havre pour une agence de publicité, l’architecte assure : « Le projet trouve ses racines dans le « déjà-là » du bâtiment. » Et ce déjà-là est colossal. Sur la rive du canal de l’Ourcq, à Pantin, les Magasins généraux forment un double vaisseau de béton construit à l’orée des années 1930, simple et costaud. « Mais, poursuit l’architecte, au-delà de la fascination première que l’on ressent pour sa beauté brutale, on est frappé par sa générosité », à commencer par l’ampleur des volumes. Des hauteurs sous-plafond considérables font du rez-de-chaussée le lieu idéal d’équipements ouverts au public comme des commerces, un restaurant, mais surtout une salle d’exposition et d’événements. Les Magasins généraux deviendront ainsi un lieu de mixité d’usages. Les étages supérieurs seront, eux, dédiés à l’activité de l’agence BETC, destinataire future du bâtiment reconverti et bénéficiaire des largesses de sa conception originelle. « L’édifice jouit d’une telle ouverture et donc d’un tel apport de lumière qu’il n’y aura aucun « puni » dans ces locaux », promet Frédéric Jung. Le projet, qui a vu son permis de construire accordé en décembre 2012 pour une livraison annoncée fin 2015, conservera notamment les grandes coursives qui deviendront l’extension naturelle des bureaux et du restaurant d’entreprise du premier étage. Enfin, la solide structure du bâtiment permettra de supporter la charge de véritables jardins intérieurs ou en hauteur.

Focus

Fiche technique

Maître d’ouvrage et promoteur : Nexity

Investisseur : Klépierre

Aménageur : Semip

Futur occupant : l’agence de publicité BETC

Maîtrise d’œuvre : Jung Architectures

Bureaux d’études : Khephren (structure), Alto Ingénierie (fluides et HQE)

OPC et maîtrise d’œuvre d’exécution : Sfica

Surface totale de plancher : 19 000 m²

Livraison : novembre 2015

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X