Projets

Architecture : Trois prix et une mention pour le concours d’idées Climax 2017

Mots clés : Architecture

Le jury, réuni le 15 février, a examiné 31 dossiers avant de former son palmarès…

Depuis la place du Colonel Fabien jusqu’à la station Barbès-Rochechouart, le métro aérien crée dans la ville une spatialité  jamais réellement qualifiée. Apparenté à un délaissé urbain, le dessous du métro aérien de la ligne 2 constitue pourtant une étendue linéaire ouverte et structurante du cadre de vie proche des parisiens. Césure dans la densité du bâti, il offre un territoire remarquable pour la création d’un espace public de qualité. A l’heure où les questions de la gestion des flux dans la ville, du rapport à l’environnement et de la reconquête des espaces urbains vacants sont plus que jamais d’actualité, quel usage proposer pour cet espace public dont le potentiel reste à révéler?

Le jury, réuni sous la présidence de Thomas Corbasson, architecte et vice-président de la Maison de l’architecture d’Ile-de-France, a examiné les dossiers de candidatures avant de proclamer le palmarès suivant :

1er prix pour «Paris Swings», doté de 2500 €, par Alexander Cassini, architecte-paysagiste et Camille Lasselin, designer graphique et d’événements.

« Se balancer est une chorégraphie. Dire bonjour lève nos barrières. Paris Swings se définit comme une promenade de balançoires s’animant avec le va-et-vient des passants et permettant d’aller à la rencontre des autres par le langage. Par sa nature ludique, il promeut le vivre-ensemble en toute simplicité. Ce projet rassemble les différentes populations du quartier en misant sur leur multi-culturalité mais en y ajoutant une dimension de jeu et d’échange entre les cultures. En dessous des balançoires, sont disposées des bandes colorées avec de la peinture phosphorescente et le «bonjour» phonétique dans 25 langues des nationalités des étrangers du Grand Paris selon une étude de l’Apur de 2014. »

2e prix pour « Ligne 2, ligne bleue – Interagir avec les environs du boulevard de la Chapelle », doté de 1500 €, par Caubel Corène, plasticienne et paysagiste DPLG, Loury Tiphany, agenceuse et paysagiste DPLG, Viala Alix, paysagiste DPLG.

3e  prix pour B.L.C., doté de 1000 €, par Raphaël Boursier, Pierre-Louis Fohr et Simon Portelas, architectes.

Une mention spéciale du jury a été attribuée au projet «La Piste», par Arthur Biasse et Paul Gard-Baholet, architectes ADE HMONP.

En savoir plus, sur le site dédié : http://projetclimax.fr/

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X