En direct

Architecture, métropoles et territoires : l’Ordre se manifeste
Manifeste pour une architecture responsable dans les métropoles et les territoires. - © © DR

Architecture, métropoles et territoires : l’Ordre se manifeste

Frédéric Lenne Frédéric Lenne |  le 26/01/2010  |  Architecture

Une architecture responsable est la condition sine qua non de la qualité des métropoles, estime l'Ordre des architectes dans un manifeste qui vient d'être publié à l'occasion d'un colloque au Sénat. Il propose notamment de sanctuariser des portions de territoire.

Le Conseil national de l'Ordre des architectes (CNOA) a présenté le 26 janvier au Sénat, son "Manifeste pour une architecture responsable dans les métropoles et les territoires". Un colloque était organisé à cette occasion en partenariat avec le Moniteur, colloque qui a réuni de nombreux architectes, plusieurs experts ainsi que des élus tels que Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, Michel Thiollière, sénateur de la Loire, ou Vincent Feltesse, président de la Communauté urbaine de Bordeaux.

Au moment où le projet de loi réformant les collectivités territoriales est en discussion au Parlement et s'apprête à créer des métropoles et des pôles métropolitains, l'Ordre des architectes s'inscrit ainsi dans le débat sur le phénomène métropolitain et le rôle des architectes. Il se prononce pour une vision durable et globale de la métropole comme levier d'aménagement, solidaire de l'ensemble du territoire.
"L'étalement urbain est un mal qui ronge nos villes, qui finissent par se diluer", estime Lionel Dunet, président du CNOA. A cette réalité (un département consommé tous les dix ans) qui va totalement à l'encontre d'un développement durable, le manifeste de l'Ordre répond qu'il convient d'édicter "des règles de continuité urbaine et d'économie d'espace consommé par l'urbanisation". Le texte préconise de "sanctuariser et de relier par des couloirs protégés des portions de territoire pour sauvegarder des espaces à forte valeur agricole et des espaces naturels".

"La politique foncière des métropoles doit être offensive", estime aussi Lionel Dunet, précisant que "c'est la volonté politique qui crée les villes de qualité", affirmation confortée par tous les élus présents au colloque. Mais le manifeste indique aussi les pistes pour que l'architecture contribue à la qualité des métropoles. Cette qualité suppose "des projets intégrant les ressources urbaines existantes : bâti, activités, espaces publics, réseaux de transports et de communication virtuelle". Elle passe également par "le développement d'une poétique de la ville à l'échelle métropolitaine, considérant le tissu urbain comme un environnement naturel et culturel". La qualité urbaine dépend par ailleurs de "l'articulation de toutes les échelles, depuis l'architecture domestique, jusqu'à la place des aéroports". Elle suppose enfin "le ménagement du territoire dans une approche paysagère pertinente et respectueuse de la diversité du vivant."

Le manifeste sur le site de l'Ordre des architectes

Commentaires

Architecture, métropoles et territoires : l’Ordre se manifeste

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX