En direct

Architecture L'UIA face à la mondialisation des échanges

ELISABETH ALLAIN-DUPRE |  le 28/02/1997  |  ImmobilierArchitectureRéglementation

L'Union internationale des architectes (UIA) agit pour préserver la dimension culturelle de l'architecture face à la mondialisation des échanges. Priorité : faire reconnaître au plan international des normes minimales de professionnalisme pour l'exercice du métier.

Elue présidente de l'Union internationale des architectes à l'issue du congrès de Barcelone de juillet 1996, Sarah Topelson de Grinberg a pris ses fonctions en janvier, lors de la réunion du conseil de l'UIA à Chandigarh (Inde). Membre du conseil de l'UIA depuis 1990, vice-présidente depuis 1993, cette mexicaine de 49 ans connaît bien les dossiers internationaux de la profession, auxquels elle s'est intéressée dès 1982 au sein de la fédération des collèges d'architectes du Mexique.

Le séminaire organisé à Paris la semaine dernière par l'OCDE sur les professions de service (architectes, médecins, avocats, comptables), lui a donné l'occasion de l'une de ses premières interventions publiques. Sarah Topelson s'y inscrit dans la continuité des orientations et des actions de l'UIA, définies avec son prédécesseur, l'espagnol Jaime Duro Pifarre. Centrées sur la défense de la dimension culturelle de l'architecture face à la mondialisation du marché des services, elles ont suscité un rapprochement de l'Union des architectes avec les grandes organisations internationales. Un programme conjoint UIA-Unesco a ainsi permis de rédiger une « charte » de la formation en architecture qui définit des critères d'exigences internationaux pour l'enseignement et la formation continue. Paul Virilio représentait la France au sein du groupe de travail chargé d'établir ce document en bonne voie d'adoption par toutes les sections nationales. Les propositions de la commission sur l'exercice de la profession, chargée de définir les « normes internationales minimales de professionnalisme », sont encore en discussion au sein des sections nationales. Rendues en mai, leurs observations devraient permettre de finaliser ce texte. Il servira de règle aux échanges de services d'architecture dans le cadre du GATT.

Par ailleurs, l'UIA se prépare, avec le concours de la section suisse, à célébrer son cinquantenaire à Lausanne en 1998. Après le congrès de Pékin en 1999, sur le thème de l'architecture du XXIe siècle, Berlin accueillera le congrès de 2002. La candidature de la capitale d'Allemagne l'a emporté devant celle des cités palladiennes d'Italie et de Jérusalem.

Union internationale des architectes, 51 rue Raynouard, 75016 Paris. Section française de l'UIA, 25, rue du Petit-Musc, 75004 Paris.

Commentaires

Architecture L'UIA face à la mondialisation des échanges

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur