Projets

Architecture et urbanisme : un inventaire parisien des situations capables

Mots clés : Architecture

Dans une étude d’une centaine de pages, les architectes Frédéric Druot, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal évaluent, avec finesse et précision, le développement possible de Paris, sa capacité à habiter mieux, à se densifier, à se transformer…

Au-delà du Grand Paris, de sa « réinvention » perpétuelle, ou encore du débat récurrent sur les tours ; les architectes Frédéric Druot, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal s’attachent, depuis 2008, à une analyse méthodique et fine de la capitale, dans le détail, logement par logement, pour évaluer le développement possible de la capacité de la ville à faire habiter mieux, à se densifier, à se transformer.

A l’origine de ce travail de bénédictins, l’intuition guidée par le travail de transformation de la capacité du site de la tour Bois-le-Prêtre (Paris XVIIe). Sur ce petit territoire, ils ont transformé en site occupé, 97 logements en 100 très beaux logements. Au-delà de cet exercice sur l’habitabilité des appartements, leur confort de vie et leur confort thermique ; le site viabilisé, raccordé et connecté, a permis la réalisation complémentaire de 30% de très beaux logements nouveaux. Un travail salué en son temps par le prix de l’Equerre d’argent 2011.

A la lumière de cette expérience, au terme d’un large inventaire des situations existantes, il s’agissait pour les architectes de mettre ici en évidence l’immense réservoir de matériel architectural et urbain actualisable, dont la transformation est capable de fournir des réponses durables à la question immédiate du logement, de la densité urbaine, des services et de l’environnement. Bref, à la question du plaisir et de la facilité de vivre et d’habiter.

L’étude – bientôt disponible en intégralité sur les sites web des deux agences – porte sur les ensembles de logements construits dans la période d’après-guerre jusqu’aux années 1980 :

164 sites sont étudiés précisément pour évaluer les capacités foncières globales des 1648 situations inventoriées ;
16 études de faisabilité sont réalisées pour déterminer par extrapolation, le potentiel de transformation remarquables et de densification de logements sur les 1648 situations inventoriées ;
450 000 logements existants – occupés – peuvent retrouver un niveau de confort contemporain ;
135 000 très beaux logements peuvent être créés, sur des territoires déjà viabilisés.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X