Profession

Architecture et ingénierie : du rififi chez Arep?

Mots clés : Architecture - Etat et collectivités locales

Dans une pétition diffusée en ligne, les instances représentatives du personnel (IRP) d’Arep s’élèvent contre l’annonce récente, par le Conseil de surveillance du groupe, du non-renouvellement du mandat de leur président, Etienne Tricaud. Une éviction qu’elles jugent « brutale, incompréhensible et inquiétante »…

C’est une pétition en ligne adressée par les instances représentatives du personnel (IRP) d’Arep à Patrick Ropert, président du Conseil de surveillance d’Arep, et à ses cinq membres, avec copie à Guillaume Pepy, président du Directoire, et Patrick Jeantet, président délégué du Directoire. Cette pétition rappelle, dans un premier temps, la diversité des profils présents chez Arep – architectes, ingénieurs, économistes, urbanistes, designers, programmistes, etc. – et le savoir-faire unique, capitalisé depuis 20 ans, en France et en Europe, notamment dans le domaine des gares, de la mobilité et de l’urbanisme.

Dans un second temps, les représentants des IRP auteurs de la pétition se disent aujourd’hui « sidérés par l’annonce du non-renouvellement du mandat d’Etienne Tricaud [co-fondateur d’Arep, architecte-ingénieur et président, en charge du développement et du rayonnement du groupe Arep dans le monde] et du motif invoqué : une ‘volonté de changement et de nouveauté’ ». Une éviction jugée « brutale, incompréhensible et inquiétante. »

Face à cette situation, la pétition exige notamment « une explication des réelles motivations du non-renouvellement du mandat du président et membre fondateur de l’entreprise », ainsi qu’une « étape transitoire aussi longue que nécessaire permettant à [Etienne Tricaud] d’assurer une passation de pouvoirs sereine ».

Le texte intégral de la pétition est en ligne ici.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    DÉSINFORMATION ?

    JMD, ET, créateur de AREP auraient coupé des têtes. Très curieux de savoir à quel poste, je pense que vous fantasmez ! Etant là avant même l’existence de AREP, vous avez surement confondu le coupage de tête avec le placement de personne imposé par les « financeurs ».
    Signaler un abus
  • - Le

    MEMOIRE

    La mémoire est courte ou sélective ? en 2012 « la passation sereine … dans les valeurs » était prête, mais à cette époque c’est DUTHILLEUL et TRICAUD qui coupaient les têtes …. sans que personne ne bouge.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X