En direct

Architecture 54 joue la carte du sport et de l’hôtellerie de luxe

Fabienne Berthet |  le 07/10/2016  |  ArchitectureBouches-du-RhôneSeine-Saint-DenisVarInternational

Paca -

Longtemps concentrée sur la maison individuelle avec des réalisations essaimées dans toute la région, l’agence Architecture 54, créée par Pascale Bartoli et Thierry Lombardi, s’est spécialisée dans les circuits automobiles et l’hôtellerie de luxe. Depuis 2009, le cabinet marseillais multiplie les interventions sur le Driving Center Paul Ricard au Castellet (Var) en y réalisant une opération par an. Il y a ainsi conçu une seconde piste de 1,6 km dédiée aux écoles de pilotage et un pavillon d’accueil de 200 m2. Coût des travaux : 2,3 millions d’euros. « Dans la course automobile, si les circuits sont très perfectionnés, les bâtiments y sont souvent basiques. Nous essayons de faire évoluer les mentalités », explique Thierry Lombardi. Aujourd’hui, Architecture 54 est reconnu comme l’un des quatre spécialistes européens. Une expertise qui lui permet de répondre à des appels d’offres internationaux, dont le dernier en date en Azerbaïdjan, mais aussi d’intervenir sur d’autres sites.

Un premier bâtiment public.

Une étude sur la construction d’un circuit moto - composé d’une piste de course et d’un bâtiment - vient d’être réalisée par l’agence pour le Circuit Carole situé à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis). Mieux, pour développer l’activité, un bureau d’études, Slab, a été intégré dans la structure. Autre réalisation sportive d’Architecture 54 : le gymnase du lycée Costebelle, à Hyères (Var), qui vient d’être livré. Premier projet public du cabinet, ce bâtiment en structure bois s’inscrit dans une démarche Bâtiment durable méditerranéen (BDM).

Architecture 54 se positionne aussi sur l’hôtellerie et la restauration de luxe. Il a ainsi réalisé le spa de l’hôtel du Castellet, le restaurant Le Réfectoire aux Terrasses du port sur 460 m² pour le groupe Noctis, à Marseille (695 000 euros), ou encore le restaurant Albertine de Gérald Passédat, également à Marseille.
Avec un chiffre d’affaires en hausse de 20 % chaque année depuis 2011, la diversification de l’agence fonctionne. Architecture 54 a franchi la barre des 250 000 euros l’année dernière et vise les 300 000 euros en 2016.

PHOTO - 922242.BR.jpg
PHOTO - 922242.BR.jpg

Commentaires

Architecture 54 joue la carte du sport et de l’hôtellerie de luxe

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX