En direct

Architectes-conseils Développement durable : l'appareil d'Etat est-il prêt ?

PASCALE JOFFROY |  le 30/10/1998  |  Développement durableLogementEnvironnementArchitectureEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Développement durable
Logement
Environnement
Architecture
Europe
France entière
Loire-Atlantique
Ille-et-Vilaine
Santé
Réglementation
Technique
Professionnels
Valider

-Les architectes-conseils ont tenu leur séminaire annuel à Lisbonne le 16 octobre sur le thème du développement durable. -Espoirs et doutes autour de cet enjeu territorial.

Les architectes-conseils de l'Etat sont à la fois des agents de la qualité en mission dans les départements et des critiques écoutés des dysfonctionnements constatés auprès de l'administration centrale. L'an dernier, le petit livre jaune issu de leur séminaire sur « L'Etat maître d'oeuvre » avait fait grand bruit dans les services de l'Etat (« Le Moniteur » du 24 octobre 1997, p. 35). Cette année, il ont récidivé à Lisbonne le 16 octobre autour du thème du développement durable, sous-titré « mythe ou réalité ? », et exprimé les mêmes inquiétudes sur l'adéquation de l'appareil d'Etat à ce nouvel enjeu.

Car si chacun reconnaît dans le développement durable un sujet de « bon sens », chacun subit aussi dans sa pratique quotidienne les résistances fortes que les mécanismes technocratiques opposent aux approches croisées et de long terme que réclament ces nouveaux enjeux : sectorisation des compétences observée dans les départements (urbanisme-logement par exemple), progrès trop lents de l'intercommunalité, manque de crédits pour les études d'urbanisme, horizons courts des annuités budgétaires, ou encore absence de mémoire due à la mobilité des carrières administratives.

Projet politique ou technocratie

En introduction du séminaire, le président de la Commission française du développement durable, Christian Brodagh, a rappelé les principes fondateurs de cette démarche issue de la conférence de Rio : « Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. » Face à des menaces sur les équilibres, non plus ponctuelles (industries), mais diffuses (voitures, insfrastructures, urbanisme proliférant), il a affirmé la nécessité d'intégrer dans l'organisation de l'espace les aspects économiques, sociaux et environnementaux en gérant le capital-ressource à long terme, et pour ce faire d'inventer des échelles de développement (agglomération, intercommunalité, bassins d'emploi, « pays », etc.) remplaçant les découpages actuels.

Dans une intervention distancée par rapport à l'action de l'Etat, Jean-Paul Lacaze, ingénieur-général honoraire des Ponts et Chaussées, ancien directeur général de l'Epad et de l'Anah, a dénoncé le fossé entre «les beaux discours et les réalités quotidiennes de l'action publique », dont les priorités restent selon lui :

la voiture : un kilométrage de voie bitumée/population deux fois supérieur en France à la moyenne européenne, une distance moyenne logement/lieu de travail qui a doublé en 20 ans.

la maison individuelle : une politique du logement pensée comme un soutien à l'activité économique plutôt qu'une adaptation de l'offre à la demande. Record français, selon Jean-Paul Lacaze : le nombre de logements par habitants. Deux millions de logements seraient vacants en France, soit 8 ans de production. « Avec la dispersion périurbaine, on économise 40 000 francs de foncier par logement et pour ça on repousse des pavillons à l'écart des marchés immobiliers et fonciers », a-t-il précisé.

la grande distribution : record là aussi, 80 % de la dépense des ménages ne passe plus par les villes (contre 50 % dans les villes en Grande-Bretagne et en Italie).

Posant qu'il n'existe pas de catégorie platonicienne de l'intérêt général ni de méthode technico-économique qui permette d'arbitrer les conflits (par exemple, entre le piéton, le cycliste, l'automobiliste, le transport collectif), Jean-Paul Lacaze en conclut que l'époque d'un certain type de planification lourde et de grandes opérations d'urbanisme est révolue. L'urbanisme de demain sera un « urbanisme de gestion » : travaillant sur l'existant, participatif, appuyé sur un principe de prudence. Ce postulat n'a pas recueilli l'unanimité. De nombreux architectes-conseils ont affirmé au contraire que l'urbanisme de dévelopement durable doit être un « urbanisme de projet », soutenu par une politique forte, sans laquelle il se réduirait à un discours technocratique de plus. Exemple de développement durable avant l'heure, les villes de Saint-Nazaire (réappropriation du centre) ou de Rennes (ceinture verte) témoignent de ce rôle du politique.

Enchaînant sur ce débat, Ariella Masboungi, chargée de mission auprès du directeur de la DGUHC, a présenté l'expérience d'un aménagement durable conduit dans la Ruhr par l'IBA d'Emscher-Park, montrant comment peut s'articuler une vision politique forte avec un projet en évolution permanente, nourri par des études urbaines « actualisées au jour le jour ». Enfin, Claude Allet, chef du service de la qualité et des professions à la DGUHC a fait part des recherches en cours au sein de son ministère pour intégrer les nouvelles approches transversales du développement durable dans l'organisation des services. Le paysagiste Jacques Simon a conclu par une vision, en images, de « l'état du monde ».

PHOTO : Le pavillon du Portugal, oeuvre d'Alvaro Siza, à l'Expo'98 de Lisbonne.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur