Culture

Arc en Rêve présente 50 000 manières d’habiter Bordeaux et ses environs

Mots clés : Architecte - Architecture - Bâtiment d’habitation individuel - Métier de la construction

Jusqu’au 21 novembre, dans le cadre de l’exposition « 50 000* », le centre d’architecture bordelais présente les travaux menés par cinq équipes d’architectes et urbanistes à l’invitation de la Communauté urbaine de Bordeaux pour densifier la ville autour de ses axes de transports collectifs. L’étape suivante doit être la mise en chantier de 5000 logements en 2013.

Enrayer le départ de ses habitants vers la périphérie est une priorité de la métropole bordelaise. Au point que la Communauté urbaine, la CUB, a lancé ce projet en forme de slogan: «50 000 logements autour des axes de transports collectifs». En 2010, cinq équipes d’architectes et urbanistes avaient été choisies pour étudier la faisabilité d’une telle idée. Depuis les groupements menés par Lacaton & Vassal, 51N4E et GRAU, Alexandre Chemetoff & Associés, l’AUC et OMA/Rem Koolhaas-Clément Blanchet ont rendu leurs propositions. Leurs hypothèses pour faire émerger un habitat de qualité sont présentées depuis lundi au centre d’architecture Arc en rêve.

Les équipes y ont investi la Grande galerie pour détailler les sites susceptibles d’être reconfigurés et densifiés. Alexandre Chemetoff a ainsi insisté sur des emprises déjà propriétés de la CUB de sorte que l’on puisse «construire vite». Dès lors que la décision est prise, il faut aboutir en 60 mois. Fidèle à ses convictions, l’équipe Lacaton & Vassal s’est concentrée sur la transformation et la réparation d’ensembles existants, capables dès lors de générer de nouveaux logements tandis qu’OMA a travaillé sur la transition entre zones commerciales et pavillonnaires en particulier à Mérignac. Mais, a rappelé Alexandre Chemetoff, «ces études n’ont d’intérêt que si elles sont suivies d’effets». LA CUB projette donc la mise en chantier de 5000 logements dès 2013 et a créé en avril une société publique locale (SPL).

Exposition jusqu’au 21 novembre 2012 dans la Grande galerie.

Entrepôt, 7 rue Ferrère 33 000 Bordeaux.

arcenreve.com

Focus

Un Pavillon très gonflé

Arc en Rêve profite de l’exposition « 50 000* » pour gonfler pour la première fois son pavillon mobile. Surgissant sur les quais de la Garonne, ces deux demi-sphères aux couleurs blanches et jaunes du centre d’architecture sont le fruit d’une commande artistique passée à l’ingénieur et architecte allemand Hans-Walter Müller qui, depuis les années 1960, crée des structures gonflables. L’étrange module bordelais est donc constitué de bulles de toile qui prennent leur forme sous l’effet d’une soufflerie. Arc en rêve s’en servira pour organiser des expositions hors-les-murs ou divers événements.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X