En direct

Aquitaine Hans Philip Richter et Lionel Piquard préconisent une architecture de l’ordinaire

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 04/09/2008  |  France entièreArchitectureEuropeParisPyrénées-Atlantiques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Architecture
Europe
Paris
Pyrénées-Atlantiques
Professionnels
Valider

Associés depuis 2004, les architectes Lionel Piquard et Hans Philip Richter de Bergerac développent une architecture sobre et rigoureuse, au service de la fonctionnalité et d’une juste qualité des espaces et des matériaux. Ils confrontent aussi des méthodes de mise en œuvre propres à chacun de leur pays. Le souci constant du détail et de l’efficacité de la construction conduit par exemple Hans Philip Richter, originaire d’Allemagne, à faire du principe de l’isolation extérieure la règle. Pour la réhabilitation de l’institut Goethe à Paris, chantier livré fin 2007 après deux ans de travaux pour un coût de 4,7 millions d’euros, l’aménagement intérieur du bâtiment, construit dans les années 1960, a été conçu dans un souci de clarté et d’espace modulable. Travaillant avec l’Office fédéral allemand de la construction et de l’aménagement et le ministère des Affaires étrangères français depuis une dizaine d’années, les architectes poursuivent leur collaboration. Ils viennent ainsi d’être désignés pour réaliser le diagnostic de l’Institut français à Prague (République tchèque). Mais d’abord ancrés dans le sud-ouest où ils sont implantés, les deux architectes réalisent actuellement à Pau (Pyrénées-Atlantiques) la rénovation de la maison Baylaucq. Conduit sous maîtrise d’ouvrage de la direction régionale des affaires culturelles d’Aquitaine, le projet consiste à restaurer et à aménager une maison bourgeoise remodelée au XIXe siècle. Les architectes conserveront les espaces et éléments fondateurs du bâtiment destiné à accueillir des locaux administratifs, des salles d’exposition, un centre de recherche sur le paysage (1 668 m2 de shon). Le projet doit être livré en 2010 pour un coût évalué à 2,5 millions d’euros. La consultation des entreprises interviendra à la fin de l’année.

PHOTO - SO-DORDOGNE
PHOTO - SO-DORDOGNE - © richter piquard architectes urbanistes

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur