Immobilier

Apsys acquiert le siège du PS rue de Solférino

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Apsys a été désigné lauréat de l’appel à candidatures lancé en octobre 2017 par le Parti Socialiste pour la cession de son siège historique, situé 10 rue de Solférino à Paris (VII). Le prix d’acquisition de cet ensemble immobilier d’exception, d’une surface de 3323 m2, est de 45,55 M€ net vendeur. Apsys prendra possession des lieux à l’automne 2018 et y mènera d’importants travaux de rénovation (pour une durée estimée à 2 ans), en vue d’y établir son siège social.

 

La fin d’une époque : le Parti socialiste a annoncé le 19 décembre la vente à la foncière Apsys de son siège historique de la rue de Solférino, dans le très chic VIIe arrondissement de Paris, pour 45,5 millions d’euros « net vendeur ».

Arrivé dans les murs après la victoire de François Mitterrand à la présidentielle en 1981, le PS « disposera des locaux jusqu’au 30 septembre » 2018, précise-t-il dans le communiqué annonçant la vente, rappelant que la décision de vendre a été prise « pour des raisons financières après la baisse des dotations publiques suite aux résultats des élections présidentielle et législatives, ainsi que politiques en vue de disposer d’un nouveau siège adapté pour un Parti socialiste refondé ».

Selon le trésorier du PS, Jean-François Debat, les déroutes électorales successives subies par le PS vont faire passer son budget annuel de 28 à 8 millions d’euros, soit un manque à gagner de cent millions d’euros sur cinq ans par rapport au précédent quinquennat.

Vaste de 3.389 mètres carrés répartis en trois bâtiments, dans un des quartiers les plus prisés de Paris, le siège était un actif en or pour un parti qui va devoir réduire brutalement la voilure, en supprimant au passage des dizaines de postes parmi sa centaine de permanents.

« L’acquisition de cet actif iconique, à la valeur historique et patrimoniale unique, s’inscrit dans notre stratégie d’investissement à long terme », a commenté pour sa part Maurice Bansay, Président fondateur d’Apsys. « Nous mettrons en œuvre tout notre savoir-faire d’artisan de l’immobilier pour redonner au 10 rue de Solférino le cachet qui lui revient. »

« L’acte de vente définitif sera signé à la fin février 2018 au plus tard », indique le PS, dont « Solférino » était devenu la métonymie médiatique.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X