En direct

Après dix ans de procédure, le schéma directeur touche enfin au but

N. M. |  le 29/11/2013  |  Collectivités locales

RÉGION -

Le schéma directeur devrait être approuvé dans quelques semaines. Sa mise en œuvre interviendra dans un cadre institutionnel bouleversé avec la création de la métropole du Grand Paris.

Engagée en 2004, la procédure de révision du schéma directeur de la région Ile-de-France (Sdrif) entame sa dernière ligne droite. Adopté le 18 octobre par l’assemblée régionale, le document a été transmis le 13 novembre au Premier ministre et à Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires. Sauf coup de théâtre, il devrait être approuvé par décret en Conseil d’Etat avant la fin 2013 ou au début 2014, clôturant ainsi « un combat politique de dix ans où rien ne nous aura été épargné », rappelle Jean-Paul Huchon, président du conseil régional. Projet d’aménagement et de développement de l’Ile-de-France à l’horizon 2030, le Sdrif s’impose aux Scot et aux PLU. Bâti sur le socle du Sdrif de 2008, que le précédent gouvernement a toujours bloqué, il prend en compte de nouveaux éléments comme les lois Grenelle et le projet de Nouveau Grand Paris. Il fixe deux grands objectifs : la création de 70 000 logements par an et de 28 000 emplois par an avec un rééquilibrage entre l’est et l’ouest francilien. Ces objectifs devront être atteints dans le respect des principes fondateurs du schéma directeur au premier rang desquels la maîtrise de l’étalement urbain, une densification raisonnée intégrant la nature dans la ville, et la préservation des zones naturelles et agricoles.

La mise en œuvre de ce modèle de ville intense passera par un corpus de règles assorties de trois cliquets d’effort de densification : d’ici à 2030, les Scot et les PLU devront prévoir une augmentation de 10 % de la densité moyenne des espaces d’habitat ; dans les communes les mieux desservies, s’y ajoutera une hausse supplémentaire de 5 % dans un rayon de 2 km autour des gares ; et, enfin, les secteurs à fort potentiel de densification correspondant à des projets déjà identifiés ou à des friches repérées avec d’importants potentiels fonciers. Le schéma directeur définit aussi deux types d’urbanisation : préférentielle ou conditionnelle (desserte par les transports en commun). Environ 600 Scot et PLU devront être mis en compatibilité avec le Sdrif dans un délai de trois ans.

PHOTO - 762128.BR.jpg
PHOTO - 762128.BR.jpg

Commentaires

Après dix ans de procédure, le schéma directeur touche enfin au but

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur