En direct

APPRENTISSAGE Une expérience pilote d'insertion

FRANCOIS FONTAINE |  le 27/06/1997  |  ArtisansApprentissage

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Apprentissage
Valider

La préfecture de Seine-Saint-Denis pilote une expérience d'insertion par l'apprentissage pour les jeunes en difficulté avec la CAPEB, la Chambre des métiers et le conseil régional d'Ile-de-France. Les entreprises du bâtiment, notamment celles de moins de 10 salariés, sont victimes d'une crise des vocations. « Nous tenons beaucoup aux contrats d'apprentissage, mais nous manquons de jeunes qui veulent s'investir dans le bâtiment », estime Claudius Brosse, secrétaire général de la confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB).

Même discours du côté des professionnels du bâtiment qui, rassemblés au sein de l'Imhotep, veulent se battre contre les idées reçues : « Avec le développement de la rénovation et de la réhabilitation, le bâtiment est un secteur qui se porte bien et qui peut offrir aux jeunes une véritable perspective d'évolution » . Mais les entreprises recherchent avant tout des jeunes formés.

Et comme les artisans travaillent beaucoup chez les particuliers, ils ont également besoin d'avoir confiance en leurs apprentis. Pour répondre à cette double exigence, la préfecture de Seine-Saint-Denis vient de lancer une opération originale d'insertion par l'apprentissage dans le bâtiment auprès des jeunes en difficulté. Sélectionnés par les structures d'accueil pour l'emploi des jeunes (missions locales, PAIO...), des jeunes de 16 à 19 ans issus du département vont d'abord suivre pendant six mois une « préqualification » leur permettant une remise à niveau et une initiation à la citoyenneté. Ensuite, ils rejoindront un des centres de formation d'apprentis (CFA) en relation avec le conseil régional, pour obtenir en deux ans une qualification de niveau V.

Le contrat d'apprentissage assurera au jeune son accueil dans une PME du département (156 heures en entreprise pour 350 heures en CFA). Jusqu'à présent, treize entreprises adhérentes à la CAPEB se sont engagées à accueillir les jeunes pendant leur formation et à les embaucher ensuite sous contrat d'apprentissage. Cette formation expérimentale a non seulement nécessité la collaboration de plusieurs partenaires, mais aussi bénéficié des financements du dispositif « Passerelles vers l'apprentissage » mis en place par le conseil régional d'Ile-de-France.

« Nous espérons que cette opération pilote d'insertion fera tâche d'huile », estime la CAPEB.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur