En direct

« Anticipons les besoins de matériaux ! »

Propos recueillis par Christiane Perruchot |  le 31/05/2013  |  Collectivités localesCôte d'OrDoubsFrance entière

Bourgogne et Franche-Comté -

Pour la première fois depuis 2009, les carrières sont ouvertes au public le 1 er juin. La veille, à Dijon, 150 professionnels et élus débattront de l’avenir de la filière représentée depuis peu par Denis Chevalier, président de Granulats Bourgogne Auvergne.

Quel est le poids économique de la filière dans la région ?

Les industries des carrières et matériaux de construction regroupent 384 sites exploités par 256 entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires de 677 millions d’euros et emploient 3 240 personnes. Avec 8,5 t par habitant, la Bourgogne et la Franche-Comté consomment plus de matériaux que la moyenne nationale en raison d’un réseau d’autoroutes dense et de grands projets récents comme la LGV Rhin-Rhône. En 2012, les volumes ont fortement fléchi comme au plan national, et ce malgré des projets importants comme les tramways de Dijon et de Besançon. Aussi 2013 s’annonce difficile.

Quelle est la feuille de route de votre mandat de trois ans ?

La réglementation mais aussi l’opinion peuvent rendre le renouvellement et l’extension des carrières aussi compliqués que l’ouverture de nouveaux sites. Ma mission comprend une grosse part d’information, de concertation et de recherche de consensus auprès des élus et des riverains. Les deux journées des 31 mai et 1 er juin en font partie. Le syndicat s’implique aussi dans l’élaboration des documents d’urbanisme réglementaires (plans locaux d’urbanisme, schémas de cohérence territoriale), et de charte des parcs naturels régionaux. Un exemple : faute d’avoir pu interdire les carrières alluvionnaires, le Scot dijonnais a octroyé un quota d’extraction en surfaces. Une cellule économique facilitera l’identification des besoins à long terme. Nous allons aussi poursuivre la démarche sur la sécurité qui affiche de bons résultats. En cinq ans, les accidents du travail ont diminué de 25 %. Et ceci passe par une forte implication de la hiérarchie.

PHOTO - 726329.BR.jpg
PHOTO - 726329.BR.jpg

Commentaires

« Anticipons les besoins de matériaux ! »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur