En direct

Antibes renouvelle ses équipements publics
: Le nouveau Palais des Congrès d’Antibes, au cœur de Juan-les-Pins - © © Ville d’Antibes / Direction Communication

Antibes renouvelle ses équipements publics

Rémy Mario (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 25/09/2013  |  Apprentissage BTPArchitectureERPCultureImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Apprentissage BTP
Architecture
ERP
Culture
Immobilier
Sport
Profession
Bâtiment
Valider

Après avoir inauguré deux nouvelles salles dédiées aux spectacles et aux sports, la cité des Remparts vient de se doter d’un nouveau palais des congrès signé de CFA (groupe Financière Duval) et de l’architecte Jean-Jacques Ory. La procédure du BEA (bail emphytéotique administratif) a été utilisée pour financer cet équipement.

Après une nouvelle salle de spectacles -Anthéa-, une nouvelle salle de sports -l’Azur Aréna-, la Ville d’Antibes poursuit le renouvellement de ses équipements publics-phare. A Juan-les-Pins, à proximité de la célèbre pinède et du square Sydney Bechet, c’est un tout nouveau palais des congrès de 14 000 m² qui vient de sortir de terre au terme de deux ans et demi de travaux. Positionné, avec une salle plénière de 500 places, un hall d’exposition de 2000 m² et 12 salles de commission sur le créneau des manifestations de moyenne importante capables d’attirer une clientèle tout au long de l’année, cet équipement se veut aussi un pôle d’attractivité pour les visiteurs et les touristes avec son restaurant panoramique et 7500 m² réservés aux commerces et services (surface alimentaire, boutiques, salle de fitness, etc.)

Signé de l’architecte Jean-Jacques Ory, le complexe se distingue par son aspect original, tout en rondeur, et est recouvert d’une grande canopée métallique au sein de laquelle émerge une structure ovoïde, la salle plénière du palais, le tout étant largement dissimulé dans un écrin végétal.

Confié à Bouygues GFC en entreprise générale, la réalisation de cet équipement a été rendue complexe en raison de la construction souterraine, à 25 m de profondeur et sous le niveau de la mer, d’une enceinte qui accueille 375 places de parking et la surface alimentaire. Un chantier d’infrastructure qui a lui seul a absorbé la moitié de la durée des travaux.

Un bail de 50 ans

Pour mener à bien cet investissement de 55 millions d’euros HT sans trop déséquilibrer ses finances, la Ville, qui avait tenté à de multiples reprises de reconstruire ou de réhabiliter son palais, mais sans succès, a utilisé la procédure du BEA (bail emphytéotique administratif). Sur un terrain mis à disposition pendant 50 ans, l’aménageur, CFA, qui a réalisé et financé la totalité de l’équipement, va verser à la Ville une redevance annuelle indexée alors que celle-ci devra s’acquitter de plusieurs loyers, au titre de l’usage des locaux, des travaux de gros entretien et de maintenance. Un montage qui permet à la Ville, à l’issue du bail de 50 ans, de récupérer la totalité de l‘ensemble immobilier et de n’engager que 7 millions d’euros dans le financement de cette opération tout en gardant la maîtrise de la gestion de son palais des congrès, confiée à l’office de tourisme de la Ville.

Commentaires

Antibes renouvelle ses équipements publics

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur