En direct

Angers Chantier électrique dans la galerie de l'Apocalypse

le 14/02/1997  |  EnergieArchitectureMaine-et-Loire

-Réaliser l'alimentation électrique, la ventilation, la vidéo surveillance, la détection incendie tout en mettant en valeur les tapisseries du XIVe siècle.

Comment mettre en valeur par l'éclairage un des chefs d'oeuvre de l'Anjou, la galerie de l'Apocalypse du château d'Angers et ses 103 m de tapisserie en 70 tableaux, datant de 1382 .

Le chantier électrique a été réalisé par l'Entreprise industrielle pour les Monuments historiques et l'évêché (propriétaire du château) en 1996. « Tout commence par la demande d'aménagement de la chapelle pour y présenter des fragments de la tapisserie de l'Apocalypse », explique Hugues Pavion, ingénieur d'affaires de l'Entreprise industrielle (EI). Cette entreprise nationale (avec son agence d'Angers-Bouchemaine), a été retenue par l'architecte des monuments historiques pour réaliser ce chantier. En décembre 1995, EI exécute en trois semaines l'aménagement, l'éclairage par un arceau en plein cintre suspendu à la main (les treuils ne passant pas la porte), le chauffage (deux groupes de deux convecteurs) dissimulé dans des banquettes au centre de la chapelle, l'alarme infrarouge au ras de murs.

Dans la galerie elle-même, le chantier se décompose en sas d'entrée en deux temps avec diminution graduelle d'éclairage (on passe de 300 lux à 40 lux), avec aspiration de l'air pour déshumidifier et dépoussiérer les accès. La galerie présente une luminosité générale de 35 à 40 lux. Le dispositif d'éclairage retenu par l'architecte et mis en oeuvre par l'Entreprise industrielle est un réseau de 16 fibres optiques présentant 49 brins chacune, qui fournit la lumière à 3 200 spots orientables répartis le long d'une rampe au sol et d'une seconde rampe suspendue au plafond. Les rampes basses, d'une forme triangle ouvert (comme un lutrin), abritent trois chemins de câbles pour les courants faibles, la fibre optique et les courants forts (pour les prises électriques, l'éclairage de la crypte, et l'alimentation des générateurs de fibres optiques).

« Pour assurer un éclairage parfaitement homogène surtout dans les angles, les parois arrondies et les plafonds, explique Hugues Pavion, chacun des 3200 spots a été réglé individuellement : aucun n'a la même orientation, la luminosité a été réglée spot par spot par ordinateur en fonction des indications au luxmètre passé en bande devant la tapisserie. »

Le résultat est surprenant. La galerie est dans une pénombre discrète, mais bien qu'on perçoive une intensité très basse de la lumière, la tapisserie est particulièrement bien éclairée. Bien mieux que par l'éclairage zénithal classique antérieur, dont les ultra-violets endommageaient la tapisserie. L'ensemble de l'éclairage ne consomme que 11 kW, pour les 220 générateurs de 50 W.

La rampe d'éclairage supérieure comporte une galerie technique qui accueille en outre des hauts parleurs, les détecteurs d'incendie, et les détecteurs linéaires.

Tous les contrôles sont centralisés dans un PC où des agents surveillent 24 heures sur 24 leurs écrans vidéo et l'ensemble des détecteurs, reliés à des imprimantes pour des relevés automatisés.

Le chantier a nécessité 5 000 heures de travail en trois mois

FICHE TECHNIQUE

Maîtrise d'ouvrage : Ministère de la Culture, Caisse nationale des monuments historiques et des sites.

Architecte : Gabord Mester de Paradj.

Entreprise : MRntreprise Industrielle (lot électricité et sécurité).

Coût : 3,1 millions de francs.

PHOTO : 3200 spots répartis entr le sol et le plafond éclairent, sans les altérer, les tapisseries moyennâgeuses

Commentaires

Angers Chantier électrique dans la galerie de l'Apocalypse

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur