En direct

Angers Architectes retenus pour la rénovation du musée des Beaux-Arts

le 16/05/1997  |  Maine-et-LoireCollectivités localesRénovationCulturePatrimoine

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Maine-et-Loire
Collectivités locales
Rénovation
Culture
Patrimoine
Architecture
Paris
Profession
Professionnels
Travaux publics
Valider

Le conseil municipal du 28 avril vient de désigner Antoine Stinco, architecte à Paris pour mener à bien la restauration et le réaménagement du musée des Beaux-Arts de la ville d'Angers. Pour les parties protégées au titre des monuments historiques, l'architecte en chef Mester de Paradj conduira les opérations. Le coût global de la restauration est estimé à 150 millions de francs - l'Etat et la région viennent d'annoncer leur participation à la première tranche. L'objectif est de faire passer de 17 000 à 80 000 le nombre de visiteurs annuels. Le logis Barault (XVe siècle) et les bâtiments attenants (des XVIIIe et XIXe siècles) n'avaient pas bénéficié de travaux importants depuis cinquante ans. Après le déménagement de la bibliothèque municipale, il y a quinze ans, une moitié de l'ensemble se trouvait inoccupé. Après une première étude de l'architecte Philippe Delis, qui avait déterminé les espaces à réinvestir pour doubler la surface d'exposition du musée et y intégrer une salle d'exposition temporaire, c'est donc l'architecte scénographe Antoine Stinco qui a été désigné pour mener à bien cette restructuration. La surface d'exposition sera portée à 4 000 m2 plus 2 000 m2 de réserves dans un nouveau bâtiment attenant à l'ensemble. Une salle d'exposition temporaire sera installée sous le jardin de 1 000 m2 en terrasse, encadré par les bâtiments du musée : elle nécessite un creusement sous la terrasse pour bénéficier d'une hauteur de 6 mètres sous plafond. Coût estimé : 150 millions de francs dont 20 millions pour la partie classée monument historique (bénéficiant d'une subvention de 40 % du ministère de la Culture) et 130 millions pour la construction la restructuration des bâtiments, ainsi que la muséographie.

CALENDRIER : Avant-projet sommaire remis fin juillet 1997 par mester de Paradj et Antoine Stinco. Appel d'offres : février 1998. Travaux : Septembre 1998-2001.

DESSIN : Le conseil municipal vient de désigner Antoine Stinco, architecte, pour un projet estimé à 150 millions de francs.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil