En direct

[Analyse] Comment la filière veut rebondir
Le mariage progressif de Fédis et Seba, au sein du GIE, va redistribuer les cartes dans la filière. - © © DR

[Analyse] Comment la filière veut rebondir

le 12/10/2016  |  EquipementQuincaillerieMatériel de chantierProduits et matériels

Les grossistes en quincaillerie, outillage et fournitures industrielles n’ont pas connu de période positive depuis 2008. Mais 2016 se présente enfin sous de meilleurs auspices.

Éminemment liée à la conjoncture du bâtiment, la distribution quofi est restée largement à la peine en 2015. En retrait de 2 % par rapport à 2014, le marché a naturellement continué de se contracter, tandis que, en parallèle, la demande s’est modifiée : la clientèle du diffus, évoluant vers des profils tout corps d’état, a entraîné les négociants à investir pour enrichir le nombre de références en catalogue, alors que les commandes se sont fractionnées et que les paniers moyens se sont réduits.

Niches de croissance


Pour garder la tête hors de l’eau, les acteurs se sont rattachés à de nouveaux relais de croissance, au premier rang desquels la niche des équipements de protection individuelle (EPI). Avec des exigences de sécurité toujours plus élevées sur les chantiers et un contexte réglementaire en faveur de la prévention des risques professionnels, les EPI portent la promesse de compléments de revenus intéressants.

Adeo a ainsi acquis, en décembre 2015, EPI Center, la référence des vêtements professionnels. Chez Cofaq, ces équipements devraient aussi prendre de l’ampleur avec l’embauche annoncée d’un responsable du développement et de l’animation de l’enseigne Master Pro Expert EPI (20 magasins à fin juin 2016).

Le contexte de crise a également donné lieu aux rapprochements et aux alliances, dont la plus surprenante est celle de Seba et de Fédis, avec le mariage annoncé, à horizon 2019, au sein du GIE « Eqip ».

Croissance mécanique


En 2016, la profession pourrait toutefois apercevoir le bout du tunnel. Chez Cofaq, la croissance ne semble pas s’essouffler. « Avec une progression de 8,1 % sur le CA achats centralisé, 2016 commence sous les meilleurs auspices », explique son service communication. Chez Fédis, le chiffre d’affaires du premier trimestre s’inscrit en hausse de 5,25 %, et la croissance atteint 7 % à fin mai.

Mais le groupement ne pèche pas par excès d’optimisme. « La croissance de ce premier semestre est très mécanique. Nous étions à fin mai 2015 sur une évolution négative de 0,80 % sur N-1. De plus, nous bénéficions de trois jours supplémentaires sur ces cinq premiers mois. Il est donc difficile de se prononcer pour le second semestre », prévient Jean-Michel Decoux, secrétaire général de Fédis. L’interrogation vaut également pour 2017, car l’un des adhérents fondateurs, Chapier, quittera le groupement le 31 décembre 2016.

Les comportements d'achat des artisans se modifient

Du côté des clients professionnels, les négoces Quofi sont eux aussi confrontés à une mutation. Les profils des artisans évoluent en effet vers davantage d'entreprises "généralistes", et les grossistes relèvent une fréquence d'achat en hausse pour des paniers... en baisse!

D'une part, les artisans sont de plus nombreux à proposer des services dépassant largement leur spécialité d'origine. D'autre part, la conjoncture oblige les TPE (80 % des entreprises du secteur), les premières touchées par la baisse de l'activité, à surveiller de près leur trésorerie et à stocker les produits a minima. Conséquence pour les négociants, les achats de leurs clients, s'ils sont plus fréquents et leurs montants moins importants, sont aussi plus difficiles à anticiper.

Commentaires

[Analyse] Comment la filière veut rebondir

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX