Vie de l'entreprise

Amiante: les conditions de mesurage de l’empoussièrement précisées

Un arrêté précise les modes de mesurage des niveaux d’empoussièrement et de contrôle du respect de la valeur limite d’exposition professionnelle en matière d’amiante. Le texte définit également les conditions d’accréditation des organismes chargés de ces contrôles.

Le réglementation en matière d’amiante s’est durcie depuis la publication d’un décret le 4 mai 2012. Le texte fixe notamment une nouvelle valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP) à dix fibres par litre au 1er juillet 2015 et précise les modalités de mesure de l’empoussièrement selon la méthode « Meta ». 

Une nouvelle méthode de comptage de fibres d’amiante qui permet de compter au moins deux fois plus de fibres, notamment les plus fines, ce qui revient à abaisser l’actuelle VLEP (100 fibres par litre) par deux.

L’arrêté pris le 14 août dernier et publié au Journal Officiel du 23 août, précise les conditions de mesurage des niveaux d’empoussièrement et de contrôle du respect de la VLEP. Entré en vigueur le lendemain de sa publication, l’arrêté fixe également les conditions d’accrédition des organismes procédant à ces mesures et les modalités de communication des résultats.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X