En direct

Amiante : la « faute inexcusable » sur la sellette

le 26/12/1997  |  EvénementCôte d'OrNord

La cour d'appel de Dijon, par un arrêt rendu le 18 décembre, a considéré que les maladies professionnelles dont avaient été atteints quatre des anciens salariés de l'usine Eternit de Vitry-en-Charollais (Saône-et-Loire) étaient la conséquence de sa « faute inexcusable ». En conséquence, la société Eternit a été condamnée à leur verser (ou à leurs ayants droit) plus de 800 000 francs d'indemnisations. Par contre, le 16 décembre, le tribunal des affaires de Sécurité sociale de Valenciennes n'avait pas retenu la « faute inexcusable » invoquée par certains plaignants contre l'usine Eternit de Thiant (Nord).

Commentaires

Amiante : la « faute inexcusable » sur la sellette

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX