En direct

Aménagement : un éco-parc où cohabitent agriculture, industrie et loisirs de plein air
L'éco-parc de Bonvert - © © Ilex

Aménagement : un éco-parc où cohabitent agriculture, industrie et loisirs de plein air

GABRIEL EHRET |  le 21/03/2018  |  Loire

A Bonvert (Loire), sur une trame bocagère existante, les agences Ilex et Tekhnê ont dessiné le développement conjoint d'activités très différentes…

Les deux premiers lots industriels bâtis parmi les 102 hectares que compte l’éco-parc de Bonvert (Loire), plus des espaces publics aujourd’hui réalisés pour moitié : voici qui concrétise des principes d’aménagement peu communs. Cette ZAC, trapèze approximatif qui jouxte l’agglomération de Roanne, avait été dédiée par le schéma de cohérence territoriale (Scot) à la croissance de la zone d’activités installée sur son flanc sud. Son aménagement a échu à la SAS Bonvert, entité où collaborent [email protected]énagement et la société d’équipement et de développement de la Loire. Au sein de l’équipe de conception, les agence Ilex (paysage et urbanisme), mandataire, et Tekhnê (architectes) ont reçu une mission de composition urbaine et environnementale, Ilex étant aussi maître d’œuvre des espaces publics (voiries, chemins piétons, espaces végétaux, zones humides), pendant que Tekhnê officie comme architecte en chef pour les bâtiments.

Coupe
Coupe

Initialement, la SAS prévoyait d’affecter les deux-tiers du site à des entreprises industrielles et de logistique, selon une trame orthogonale qui aurait supprimé l’existant : terres en culture ou en pâture, avec leurs bêtes à viande, haies bocagères, mares et bois, sans compter une faune protégée. Le bureau d’études Césame insista sur ces atouts, susceptibles d’enrichir le projet en termes de confort au travail comme de marketing territorial. C’est donc un plan d’aménagement totalement amendé que l’équipe emmenée par Ilex a conçu, en prenant la trame des espaces paysagers et agricoles pour armature de la composition. Le découpage bocager sert ainsi d’assise à une voie principale de desserte, orientée nord-sud, qui traverse les 25 ha divisés en grands îlots pour l’installation d’entreprises industrielles. Une voie est-ouest parcourt, quant à elle, les 10 ha d’îlots plus petits dédiés à l’artisanat. La part de la ZAC affectée au secteur secondaire s’en trouve nettement diminuée, au profit d’une ceinture d’espaces conservés agricoles ou naturels. Et cette dernière se ramifie abondamment jusqu’au centre de la ZAC, du fait des conventions signées avec les agriculteurs afin qu’ils continuent d’exploiter et entretenir celles de leurs terres promises à l’industrie ou l’artisanat, tant qu’elles n’ont pas trouvé preneur.

Habitats naturels et espaces remarquables
Habitats naturels et espaces remarquables

Préserver la richesse naturelle du site vise aussi à favoriser les pratiques de loisirs de plein air : jogging, pêche, rucher-école, etc. Grands îlots pour l’industrie et îlots moindres pour l’artisanat épousent en de nombreux points les sinuosités du parcellaire préexistant. Les concepteurs n’ont pas voulu les prédécouper en parcelles, pour éviter le plus longtemps possible une géométrie abstraite. Les parcelles ne sont détachées – et leurs accès réalisés – qu’une fois commercialisées, ce qui permet de satisfaire au plus près les besoins des preneurs. Néanmoins, l’ensemble des réseaux a été anticipé (en attente ou par pose de fourreaux), baliveaux et jeunes plants forestiers ont été plantés en préfiguration des découpages ultérieurs, ainsi que sur les espaces publics. Refusant l’artificialisation habituelle des zones d’activités, les concepteurs ont appuyé chaque espace collectif sur le paysage rural en place ; ils ont pensé les voies comme accès aux entreprises mais aussi aux lieux de loisirs, et comme support de promenades. Renforcement des haies et boisements, création de noues et bassins de rétention, traitement des voiries, tout est mené en continuité paysagère avec le cadre agreste originel.

Maîtrise d’ouvrage : SAS Bonvert. Maîtrise d’œuvre urbaine : Ilex/Tekhnê/BET Girus GE. Maîtrise d’œuvre espaces publics : Ilex/Girus GE. Tekhnê, architecte en chef des bâtiments. Principales entreprises : Forézienne d’entreprises/Eurovia Dala (terrassements), Eiffage/Eurovia Dala (voirie), Lantana Treyve paysages/Chartier (paysage). Surface : 102 ha. Coût prévu : 10 M€ HT.

Commentaires

Aménagement : un éco-parc où cohabitent agriculture, industrie et loisirs de plein air

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX