En direct

Aménagement : le regroupement des SEM se poursuit

le 23/04/1999  |  Collectivités localesEssonneParisFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Essonne
Paris
France entière
Valider

Le 12 avril, le Conseil de Paris a adopté le principe de la fusion-absorption de la Semaest par la Semavip. Une décision motivée par les perspectives d'activité à la baisse de la Semaest avec l'achèvement, fin 2001, des ZAC Reuilly, Bercy et Chalon.

Les élus parisiens ont aussi approuvé la dissolution de la Saemar Saint-Blaise, qui atteindra, en novembre prochain, le terme fixé par ses statuts (trente ans) et le transfert des ZAC Réunion et Porte-des-Lilas, dont elle est concessionnaire, à la Semavip.

Ce mouvement de concentration a été engagé en 1994 par la fusion-absorption de la Saema et de la Soparema par la Semavip puis, en 1997, de la Semirep par la Semea XV.

Fin 2000 ou au début 2001, quand le regroupement entre la Semaest et la Semavip sera effectif, la ville de Paris ne comptera plus que trois sociétés d'économie mixte d'aménagement (la Semavip, la Semea XV et la Semapa) contre huit en 1994.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur