En direct

Evénement

AMENAGEMENT DU TERRITOIRELes nouvelles pistes

elisabeth allain-dupré, benoit baron, rémi cambau, patrice drouin, jean-michel gradt, hugues haentjens, dominique le roux, michel octernaud, nathalie seyer, françoise vaysse |  le 13/06/1997  |  AménagementJurisprudenceEure-et-LoirFrance Paris

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Jurisprudence
Eure-et-Loir
France
Paris
Finistère
Val-d'Oise
Côtes-d’Armor
Bas-Rhin
Meuse
Vosges
Ardèche
Architecture
Réglementation
Valider

L'aménagement du territoire et l'environnement peuvent-ils faire bon ménage ? Lionel Jospin et Dominique Voynet, figure emblématique des Verts et nouveau ministre à la fois de l'aménagement du territoire et de l'environnement, en sont persuadés.

Il est vrai que les idées de la plus jeune ministre du gouvernement Jospin marquent une rupture par rapport à l'ère Pasqua et Gaudin. « Les écologistes sont pour la réutilisation de l'existant », n'hésite pas à déclarer celle que certains appellent parfois « la dame des Verts ». Avant d'ajouter : « On doit faire des choix moins gaspilleurs dans le domaine des grandes infrastructures et regarder de très près l'utilité sociale des grands projets en fonction de leur coût ».

Le 5 juin, lors de la passation des pouvoirs, Dominique Voynet a également tenu à préciser ses trois grandes priorités pour les semaines et les mois à venir : l'abandon du projet de canal à grand gabarit Rhin-Rhône, projet qualifié de « pharaonique et de désastreux sur le plan social et écologique » ; la révision du tracé du TGV-Est (1) et une réforme en profondeur des procédures d'enquête publique.

Mais, dans son entourage, on ne cache pas non plus que bien d'autres projets devraient être soit stoppés, soit singulièrement modifiés. A commencer par le programme autoroutier (on parle même de moratoire), par l'extension de Roissy et par le projet de troisième aéroport francilien à Beauvilliers (Eure-et-Loir). « Nous ne voulons pas bloquer le développement des plates-formes aéroportuaires françaises. Mais il y a certainement d'autres pistes - au sens figuré du terme ! - que celles qui ont été suivies jusqu'à présent », remarque notamment Jean-Jacques Porchez, conseiller régional (Vert) Ile-de-France. Lequel insiste beaucoup, comme tous les détracteurs des deux nouvelles pistes de 2 700 mètres, sur le risque d'augmentation des nuisances sonores et sur la saturation des infrastructures routières menant à Roissy-Charles-de-Gaulle.

Bien que portant un jugement favorable sur le schéma national d'aménagement et de développement du territoire, l'entourage de Dominique Voynet ne cache pas son désir de réécrire totalement le projet de schéma adopté par le gouvernement Juppé au récent CIADT d'Auch (Gers). « Cette réécriture doit tenir compte du développement durable et mettre beaucoup plus l'accent sur les transports collectifs », explique par exemple Alain Rist, président du groupe des Verts au Conseil régional Ile-de-France. Lequel confirme la volonté des écologistes de remettre en cause une bonne centaine de grands projets.

Avant d'en arriver de là, il n'est pas impossible que les positions de Dominique Voynet évoluent, son collègue Jean-Claude Gayssot, ministre de l'Equipement, des Transports et du Logement, n'ayant pas forcément la même stratégie vis-à-vis du programme autoroutier et des grands projets d'infrastructure.

Sur l'environnement proprement dit, Dominique Voynet devrait surtout porter son effort, dans un premier temps, sur la qualité de l'air, de l'eau, de l'alimentation et sur ce qu'elle appelle la qualité de la vie, à savoir le maintien d'emplois et de services publics dignes de ce nom dans les parties les plus reculées du territoire. Une manière comme une autre de montrer les liens plus qu'étroits devant exister entre aménagement du territoire et environnement.

Il semble en tous cas évident que Dominique Voynet ne sera pas un partenaire facile pour les entreprises du bâtiment et surtout des travaux publics qui ont quelque souci à se faire, les Verts ayant surtout l'intention de remettre en cause la plupart des grands projets d'infrastructures. La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) a donc quelques raisons de vouloir tirer la sonnette d'alarme le 2 juillet prochain (voir p. 7).

(1) Les Verts se demandent si un train pendulaire, moins coûteux, ne ferait pas aussi bien l'affaire qu'un TGV.

Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie

DOMINIQUE STRAUSS-KAHN Ministre Agrégé et docteur en sciences économiques, HEC et IEP, ancien professeur de sciences économiques et directeur de recherche au CNRS, Dominique Strauss-Kahn, maire de Sarcelles, a été élu le 1er juin député du Val-d'Oise. A 48 ans, il a déjà derrière lui une carrière de ministre et une expérience du monde des entreprises industrielles puisqu'il avait obtenu, dans les gouvernements d'Edith Cresson et de Pierre Bérégovoy, les portefeuilles de l'Industrie et du Commerce extérieur.

DOSSIERS PRIORITAIRES : Assurer, avec Martine Aubry, une relance maîtrisée et organisée permettant de créer des emplois.Favorable à la monnaie unique qui doit, selon lui, se concilier avec un volet emploi.

PREMIERS RENDEZ-VOUS : Le collectif budgétaire, après un audit des finances publiques, devrait permettre des crédits supplémentaires pour l'éducation, l'emploi, la recherche... et les économies correspondantes.

CABINET

Directeur de cabinet : François Villeroy de Galhau Adresse : 139, rue de Bercy, 75572 Paris cedex 12. Tél : 01.40.04.04.04.

MARYLISE LEBRANCHU

Secrétaire d'Etat, chargée du commerce, des PME et de l'artisanat

Née le 25 avril 1947 à Loudéac (Côtes-d'Armor), Marylise Lebranchu a été élue au conseil municipal de Morlaix (Finistère) en 1983. Ce sera sa première fonction élective. Titulaire d'une maîtrise d'aménagement, elle accède au conseil régional en 1986, devient maire de Morlaix en juin 1995 et député aux dernières élections.

DOSSIERS PRIORITAIRES : Décrets d'application de la loi sur l'artisanat du 5 janvier 1997 et poursuite de la simplification des procédures administratives.

PREMIER RENDEZ-VOUS : Avec Robert Buguet, président de la CAPEB, le jeudi 12 juin.

CHRISTIAN SAUTTER

Secrétaire d'Etat chargé du Budget

Ce polytechnicien de 57 ans, ancien administrateur de l'Insee, fut deux fois secrétaire général adjoint de l'Elysée (de 1982 à 1985 et de 1988 à 1990). Les professionnels du BTP l'ont connu comme préfet de la région Ile-de-France (1991-1993) poste où il mena à bien la révision du schéma directeur.

CABINET

Directeur de cabinet : Denis Morin

Chargé de mission : François Auvigne.

CHRISTIAN PIERRET

Secrétaire d'Etat, chargé de l'Industrie

Christian Pierret est un ancien élève de l'ENA. Né le 12 mars 1946 à Bar-le-Duc (Meuse), il débute sa carrière au ministère de l'Economie et des Finances. Il est élu député des Vosges pour la première fois en 1978. Aux dernières élections, le maire de Saint-Dié (depuis 1989) a retrouvé son siège, perdu en 1993, à l'Assemblée nationale.

JACQUES DONDOUX

Secrétaire d'Etat au Commerce extérieur

Polytechnicien, ingénieur Ecole nationale des télécommunications, ce conseiller général de l'Ardèche âgé de 65 ans est un spécialiste des télécommunications et a participé activement à la création du Minitel.

PHOTOs : 1. DOMINIQUE STRAUSS-KAHN, 2. MARYLISE LEBRANCHU, 3. CHRISTIAN SAUTTER, 4. CHRISTIAN PIERRET, 5. JACQUES DONDOUX

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
Ministère de l'Emploi et de la Solidarité

MARTINE AUBRY Ministre. Martine Aubry retrouve un ministère du Travail qu'elle connaît bien. Directrice adjointe de cabinet de Jean Auroux en 1981, Martine Aubry participe activement à la rédaction des lois Auroux. Forte d'une solide réputation de technicienne, elle rejoint en 1989, après un court passage au Conseil d'Etat, Pechiney en qualité de directeur général adjoint aux côtés de Jean Gandois, l'actuel président du CNPF. Nommée ministre du Travail en 1991 (première femme à ce poste), elle laisse son nom à la loi 27 janvier 1993 sur le contrôle des plans sociaux. En octobre 1993, alternance politique oblige, elle quitte le ministère et crée sa fondation Agir contre l'exclusion (Face). Le 1er juin 1997, cette énarque de 46 ans est, pour la première fois, élue député dans la 5e circonscription du Nord.

DOSSIERS PRIORITAIRES : L'emploi, avec la mise en oeuvre des 700 000 emplois pour les jeunes ; la réduction du temps de travail ; le départ anticipé des salariés âgés totalisant 40 années de cotisation ; le rétablissement ( ?) de l'autorisation administrative de licenciement économique ; la présentation d'un projet de loi contre l'exclusion ; l'élargissement du financement de la sécurité sociale et le transfert de la cotisation maladie vers la CSG.

PREMIERS RENDEZ-VOUS : Trois échéances importantes : la revalorisation du Smic le 1er juillet prochain ; la tenue, courant juin, de la commission des comptes de la sécurité sociale ; enfin, la négociation avec les partenaires sociaux du contenu de la conférence nationale sur les « salaires, l'emploi et le temps de travail ».

CABINET

Directeur de cabinet : Dominique Marcel

Chef de cabinet : Thierry Lelay

Adresse : 127 rue de Grenelle, 75007 Paris. Tél. : 01.44.38.38.38.

PHOTO : Martine Aubry

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
Ministère de la Culture et de la Communication

CATHERINE TRAUTMANN Ministre, porte-parole du gouvernementAujourd'hui seul député de gauche du Bas-Rhin, Catherine Trautmann était devenue contre tout pronostic en 1989 - et restée en 1995 -, la seule femme maire d'une ville de plus de 100 000 habitants. Titulaire d'une maîtrise de théologie, le maire de Strasbourg revient à 46 ans au gouvernement, après un passage éclair en juin-juillet 1988 au secrétariat d'Etat aux personnes âgées et handicapées.

En charge notamment de l'architecture et du patrimoine, elle connaît surtout les dossiers du cinéma et de l'audiovisuel, dont elle était responsable comme parlementaire européen. Sa sensibilité architecturale est cependant indéniable. Strasbourg lui doit, en effet, ses premières incursions dans l'ère architecturale moderne : Cour européenne des Droits de l'homme (architecte Sir Richard Rogers), Parlement européen (Architecture Studio), Pôle coeur-poumon des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (Claude Vasconi). Enfin, l'insertion du tramway dans sa ville témoigne, lui aussi, place de l'homme de fer ou devant la gare, d'un souci architectural évident.

DOSSIERS PRIORITAIRES : rétablissement des crédits du patrimoine. Réforme de la profession et de l'enseignement de l'architecture

CABINET

Directeur de cabinet : Dominique Lefebvre

Conseiller spécial : Norbert Engel

Adresse : 3, rue de Valois,75001 Paris. Tél. : 01.40.15.80.00.

PHOTO : CATHERINE TRAUTMANN

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur