En direct

« Améliorer le pilotage des chantiers pour augmenter la productivité », Max Roche, président d’EGF.BTP
- © Stéphane Chouan / Eiffage

Interview

« Améliorer le pilotage des chantiers pour augmenter la productivité », Max Roche, président d’EGF.BTP

le 21/06/2018  |  EGF-BTP

A l’occasion de l’Assemblée générale d’EGF.BTP, Max Roche, président de la fédération, a fait le point sur ses ambitions pour la dernière année de son mandat.

Pourquoi avoir lancé un pacte RSE ?
Nous avons lancé une enquête auprès de la maîtrise d’ouvrage publique en 2017 qui a montré son attention aux enjeux de développement durable. Avoir un chantier exemplaire est devenu un enjeu essentiel.
 
Il vous reste une année à la tête d’EGF.BTP. Comptez-vous la consacrer à la RSE ?
Cette année sera dédiée au développement des sujets liés à la RSE et à l’innovation. Les entreprises générales présentent les meilleurs taux de fréquence (10,31 contre 38,90 pour l’ensemble des entreprises du BTP, NDLR), assurent l’essentiel des clauses d’insertion (plus de 60% des heures réalisées dans le BTP, NDLR). Nous souhaitons poursuivre les efforts au sein de nos entreprises mais aussi auprès des personnels intérimaires (TF  de 16,05 dans le BTP en 2017, NDLR).
 
Comment comptez-vous faire baisser le taux de fréquence d'acident du travail chez les intérimaires ?
Nous avons lancé en octobre 2017 le Passeport sécurité intérim (Pasi). Cela permet de prodiguer, durant deux jours, une formation minimale sur les fondamentaux de la sécurité à tous les intérimaires. Et bien sûr,  le Pasi ne dispense pas les entreprises de prodiguer leur propre formation.
A ce jour, 14 organismes de formation ont été habilités par notre comité de pilotage en partenariat avec l’ASE BTP (animateurs sécurité des entreprises du BTP) et avec l’appui technique de l’OPPBTP. Et 550 agences d’intérim proposent le Pasi. Nous dénombrons 12 000 intérimaires formés pour une durée de 10 ans.
En parallèle, EGF.BTP met à disposition une plateforme digitale qui recense les intérimaires formés afin qu’une même personne ne soit pas obligée de suivre plusieurs fois cette formation.
 
Chaque année, les entreprises générales consacrent 0,35% de leur CA à la R&D. Soit 70 M€ en 2017. Quels sont les thématiques qui intéressent particulièrement les entreprises générales ?
Le recours aux technologies numériques améliore le pilotage des chantiers et la gestion des imprévus. C’est une des pistes explorées  par les entreprises d’EGF.BTP pour améliorer la productivité de leurs chantiers.  
 

Commentaires

« Améliorer le pilotage des chantiers pour augmenter la productivité », Max Roche, président d’EGF.BTP

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX