En direct

Alvaro Siza Vieira reçoit le Grand Prix d’architecture de l’Académie des beaux-arts
L'architecte portugais Alvaro Siza Vieira a reçu le Grand Prix d’architecture de l'Académie des beaux-arts, sous la coupole du palais de l’Institut de France à Paris (VIe), le 9 octobre 2019. - © Académie des beaux-arts

Alvaro Siza Vieira reçoit le Grand Prix d’architecture de l’Académie des beaux-arts

le 10/10/2019  |  EuropePrix d'architectureParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Europe
Prix d'architecture
Paris
Valider

L’architecte portugais a été primé pour l’exemplarité de sa trajectoire dans le métier.

L’Académie des beaux-arts a remis son Grand Prix d’architecture 2019 à Álvaro Siza Vieira, le 9 octobre, sous la coupole du palais de l’Institut de France à Paris (VIe). « Ce Grand Prix, doté de 35 000 euros, salue une œuvre magistrale, mais aussi le parcours d’un humaniste », a souligné Laurent Petitgirard, secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts. Le lauréat avait été choisi le 29 mai dernier par les membres de la section d’architecture, composée de Marc Barani, Bernard Desmoulin, Dominique Perrault, Alain-Charles Perrot, Jacques Rougerie, Roger Taillibert (décédé le 3 octobre 2019), Jean-Michel Wilmotte et Aymeric Zublena.

« Oubliez cette obsession du détail »

Álvaro Siza Vieira, né en 1933 au Portugal, est revenu sur les moments marquants de sa vie : depuis sa formation à l’école d’architecture de Porto où un professeur, constatant qu’il n’y connaissait rien, lui avait conseillé d’aller acheter des revues spécialisées ; jusqu’à son chantier de tour à New York où il continue de « chercher le rapport entre le proche et le lointain » ; en passant par sa première œuvre marquante, la piscine de mer dans sa ville natale de Matosinhos, où « la nature, c’est la nature et l’architecture, c’est la géométrie ».
Dans son discours, le lauréat a également critiqué la situation actuelle de l’architecture. « L’époque n’est pas merveilleuse, affirme-t-il. Je me souviens, un jour, on m’a dit : "Ce que nous voulons de vous, c’est une belle image, oubliez cette obsession du détail, de tout vouloir dessiner, portes et fenêtres, et même toute une façade, laissez cela aux spécialistes." Les spécialistes sont indispensables au projet, mais la garantie de l’articulation des différents savoirs concernés, c’est la place de l’architecte. »

Commentaires

Alvaro Siza Vieira reçoit le Grand Prix d’architecture de l’Académie des beaux-arts

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur