En direct

« ALTère NATIVE CSR » : l'alliance de Vicat et Paprec pour décarboner le ciment
Guy Sidos, PDG de Vicat et Sébastien Petithuguenin, directeur général de Paprec - © Vicat

« ALTère NATIVE CSR » : l'alliance de Vicat et Paprec pour décarboner le ciment

A.P |  le 14/06/2021  |  Bouches-du-RhôneVicatPaprecEconomie circulaireMoniteur Innovation Day

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Industrie
Bouches-du-Rhône
Vicat
Paprec
Economie circulaire
Moniteur Innovation Day
Valider

Le cimentier et le spécialiste de la gestion des déchets fondent ensemble une entreprise de production de combustibles à partir de déchets non recyclables, les fameux Combustibles Solides de Récupération (CSR).

Pour atteindre leurs objectifs de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, les producteurs de matériaux de construction travaillent d'arrache-pied à la décarbonation de ces derniers.

Une décarbonation qui passe notamment par la substitution de l'énergie fossile par des combustibles alternatifs.

Dont, notamment, les "combustibles solides de récupération" (CSR), préparés à partir de déchets non dangereux secs et non recyclables (déchets d’ameublement, encombrants de déchèteries, déchets industriels banals ou refus de centre de tri)  et qui remplacent le charbon et le coke de pétrole.

Autre avantage de ces CSR, dans une logique d'économie circulaire, ils offrent aux entreprises de recyclage une option de valorisation pour des déchets normalement destinés à l'enfouissement.

C'est pourquoi le cimentier Vicat et le recycleur Paprec ont décidé de s'unir pour créer une filière industrielle Déchets-Energie en région PACA.

Une initiative qui répond aux objectifs des deux groupes.

« Nous avons l’ambition forte d’atteindre 100 % de combustibles de substitution aux énergies fossiles dans nos cimenteries européennes d’ici à 2025 », a ainsi expliqué Guy Sidos, PDG de Vicat.

« Ce projet s’inscrit pleinement dans la logique de la loi sur la transition énergétique qui prévoit la division par deux à l’horizon 2025 des volumes enfouis », a pour sa part justifié Sébastien Petithuguenin, directeur Général de Paprec.

50 000 t de CSR

Dénommé ALTèreNATIVE CSR, ce projet commun - un investissement de 15 millions d’euros - prévoit la conception, la réalisation et l’exploitation d’une usine dédiée à la fabrication des CSR à partir de déchets non recyclables.

L’usine sera basée dans les Bouches-du-Rhône et sera alimentée par les résidus de tri des usines du groupe Paprec.

20 collaborateurs et 80 sous-traitants auront pour mission d’exploiter cette usine de production de combustibles à partir
de  CSR. Circulère, filiale du groupe Vicat dédiée à l’économie circulaire, assurera les débouchés des CSR, dans un premier temps dans la cimenterie Vicat de la Grave de Peille (Alpes-Maritimes) puis en addition vers les autres usines du groupe ou chaufferies CSR construites progressivement localement.

L'usine atteindra à terme une capacité de production de 50 000 tonnes de CSR par an, ce qui en fera la plus importante unité de ce type en France.

Les études de conception ont démarré en avril, le début des travaux est prévu pour l’été 2022, avec une mise en service attendue pour janvier 2023.

Commentaires

« ALTère NATIVE CSR » : l'alliance de Vicat et Paprec pour décarboner le ciment

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil