Immobilier

Altarea Cogedim optimiste après de bons résultats 2017, tirés par le logement

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gestion et opérations immobilières

Le groupe immobilier a fait état lundi 5 mars de perspectives qui « n’ont jamais été aussi favorables » pour les trois ans à venir, après avoir vu ses bénéfices fortement augmenter en 2017.

Pour Altarea Cogedim, tous les voyants sont au vert. Le bénéfice net récurrent* du promoteur immobilier a bondi de 33,5% à 256,3 millions d’euros en 2017 tandis que le bénéfice net a quasiment doublé à 323 millions d’euros. « Tous les métiers ont contribué » à ces bons résultats, s’est félicité le président Alain Taravella le 5 mars, lors de la présentation des résultats annuels de la société. « Notre stratégie globale donne son plein effet, dans un contexte très porteur pour le logement ».

Pour rappel, Altarea Cogedim s’est spécialisé dans les grands projets mixtes mêlant bureaux, logements et commerces, pour répondre aux besoins de collectivités à la périphérie d’agglomérations, souhaitant créer leur « coeur de ville ». Neuf de ces projets étaient en cours l’an dernier (à Massy, Bobigny, Bordeaux, Toulouse et Nice notamment), générant « 15% à 20% » de l’activité, précise Alain Taravella. Le groupe revendique « le plus important portefeuille de projets immobiliers de France » représentant quelque 3,6 millions de m2 et 17,1 milliards d’euros.

 

Un bond de 22,6% du chiffre d’affaires

 

Quant au chiffre d’affaires, il a bondi de 22,6% à 1,94 milliard d’euros, tiré par les « très bons résultats du logement » (+33% à 1,42 milliard).  Avec la vente de 11.189 logements (trois fois plus qu’il y a 4 ans) soit 8,6% du marché, le groupe se hisse parmi les premiers promoteurs français. Il se fixe un objectif de bénéfice net récurrent « de l’ordre de 300 millions d’euros à horizon 2020, tenant compte de la montée en puissance de l’impôt sur l’activité non SIIC (sociétés d’investissement immobilier cotées) ».

Les revenus locatifs tirés des centres commerciaux ont progressé de 3,7% à 174,7 millions d’euros, et de 3,9%, à 181,1 millions d’euros à périmètre constant. Un croissance liée à une amélioration de la qualité du patrimoine, selon Eric Dumas, directeur général finances d’Altarea Cogedim. « Nous constatons une forte baisse du taux de vacance financière [2,4% en 2017, contre 2,7% l’année précédente – NDLR], mais aussi une baisse des créances douteuses, ce qui permet de créer des centres commerciaux plus attractifs. »

 

Montée en puissance de l’activité bureau

 

L’activité du pôle bureau a augmenté quant à elle plus modestement (+1,4%) à 307 millions d’euros. « Nous sommes sur le début d’une montée en puissance opérationnelle, même s’il n’y a pas encore beaucoup de résultats », commente Alain Taravella. Altarea Cogedim travaille actuellement sur 51 projets d’immeubles de bureaux, d’une superficie totale de 835 900 m², soit une valeur potentielle de 4,5 miliards d’euros, selon le groupe.

Optimiste, Altarea Cogedim table sur un bénéfice opérationnel qui « devrait fortement augmenter au cours des trois prochaines années » grâce à des perspectives qui « n’ont jamais été aussi favorables ».

 

 

* Le bénéfice net récurrent, sur lequel le groupe met l’accent, comprend tous les revenus diminués de toutes les charges décaissées. Il ne prend pas en compte les charges comptables que sont les amortissements, les réductions de valeurs, les provisions et les résultats exceptionnels.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X