En direct

Alsace - Réfection de drain sur une écluse fluviale

Laurent miguet |  le 29/01/2010  |  Collectivités localesBas-RhinHaut-RhinParisFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Bas-Rhin
Haut-Rhin
Paris
France entière
Travail
Valider

Le premier chantier de maintenance lourde de drain jamais entrepris par EDF sur les écluses rhénanes s'achève fin janvier à Gerstheim, premier barrage à l'amont de Strasbourg. Pour progresser de 2,10 m par jour, à 10 m de profondeur, tout au long du bajoyer de 186 m, les six opérateurs de la Sade, équipés de harnais et protégés par des garde-corps, ont installé la nouvelle canalisation à l'abri d'une double barrière : un blindage à double glissière et une batterie de palplanches.

Tuyau en polyéthylène haute densité

Ce dispositif a requis deux pelles de 30 t et 45 t, dont une machine à vibro-fonceur pour le battage des palplanches, et un bras de 10 m pour les terrassements profonds.
A la place de l'ancienne canalisation en béton, la Sade pose un tapis géotextile drainant qui recueille l'eau jusqu'à un tuyau annelé de 800 mm en PEHD (polyéthylène haute densité). Un matériau choisi après analyse comparative selon les critères suivants : « Le coût, la durée de vie importante, la tenue mécanique vis-à-vis des contraintes exercées par la hauteur des remblais, la facilité de manutention, la possibilité d'adaptation aux éventuels mouvements de terrain. », énumère Olivier Strich, ingénieur à la mission « maintien du patrimoine » de l'unité de production hydroélectrique Est d'EDF à Mulhouse. « Les études préalables n'avaient pas anticipé les palplanches, rendues nécessaires par le manque de cohésion du remblai », explique Patrick Richard, conducteur de travaux à la Sade. L'entreprise a mobilisé son agence de Pfastatt (Haut-Rhin), spécialisée dans l'assainissement, et son bureau d'études central à Paris, d'où une cadence deux fois plus lente que prévu sur un chantier en espace contraint, entre le bajoyer et la route traversant le Rhin.
L'expérience de Gerstheim devrait resservir : le centre d'ingénierie hydraulique d'EDF étudie la réhabilitation de deux drains d'écluse à Vogelgrun et Marckolsheim, les deux barrages situés à l'amont de Gerstheim. -

PHOTO - 286451.BR.jpg
PHOTO - 286451.BR.jpg - © DR
Fiche technique

- Maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'œuvre : EDF.
- Remplacement du drain : Sade.
- Calendrier : travaux d'octobre 2009 à janvier 2010.
- Coût des travaux : 500 000 euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur