Environnement

Alsace : la pollution par les nitrates s’étend

Les surfaces de la nappe phréatique polluées aux nitrates ont quasiment triplé en Alsace, passant d’un taux de 3% lors d’un inventaire en 1983 à 8% sur le dernier réalisé en 1997, selon l’agence de bassin Rhin-Meuse.
Le prochain inventaire est prévu en 2003 mais d’ores et déjà les observations faites récemment font craindre une dégradation de la qualité de l’eau, indique l’agence de bassin qui dépend du ministère de l’Environnement.

Ces surfaces incriminées présentent une teneur en nitrates supérieure à 50 milligrammes/litre (mg/l), seuil de potabilité fixé par la législation européenne.
A Obernai, les niveaux de nitrates sont passés de 25 mg/l en 1981 à 40 mg/l en 1999.
La dégradation de la qualité de l’eau peut faire peser des doutes sur la réalité de l’application par les agriculteurs d’une utilisation raisonnée des engrais. Cette détérioration pourrait également être le fruit des mauvaises pratiques des années 1970 ou d’avant, relève-t-on à la chambre d’agriculture du Bas-Rhin.

Toutefois, la situation en Alsace, dominée par la culture du maïs, gourmand en engrais, reste très éloignée de celle de la Bretagne, où d’ici 2015-2020 les trois quarts des ressources en eau risquent d’être menacés par les nitrates, selon un rapport de la Cour des comptes publié en février.
L’Alsace, où les exploitations sont de dimension petite à moyenne, est privilégiée par le volume de ces ressources en eau souterraine, l’un des plus importants d’Europe.

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X