En direct

Tempête Alex : « La reconstruction se fera avec l’eau et ses exigences et pas contre l’eau », Xavier Pelletier, préfet délégué chargé de la reconstruction dans les vallées
Xavier Pelletier, préfet délégué chargé de la reconstruction dans les vallées (Alpes-Maritimes). - © Préfecture des Alpes-Maritimes
Interview

Tempête Alex : « La reconstruction se fera avec l’eau et ses exigences et pas contre l’eau », Xavier Pelletier, préfet délégué chargé de la reconstruction dans les vallées

Propos recueillis par Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 06/05/2021  |  Alpes-MaritimesTempête AlexRisques naturelsGemapi EPF

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Travaux publics
Alpes-Maritimes
Tempête Alex
Risques naturels
Gemapi
EPF
ANCT
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Le « train des merveilles » ou la ligne Cuneo-Nice-Vintimille, qui relie la France à l’Italie en passant par la vallée de la Roya ravagée par la tempête Alex le 2 octobre dernier, a repris du service ce lundi 3 mai. La réouverture de la portion Fontan-Tende est un soulagement pour les habitants de la haute Roya qui pourront se rendre plus facilement à Nice après des mois sans train. Mais ce n’est qu’une nouvelle étape dans le lent processus de reconstruction dans ces vallées de l’arrière-pays de Nice et de Menton dans les Alpes-Maritimes. Xavier Pelletier, préfet délégué chargé de la reconstruction dans les vallées, fait le point.

Vous avez été nommé le 14 octobre en conseil des ministres pour coordonner la reconstruction dans les vallées sinistrées. En quoi consiste votre mission ?

Je suis un peu à l’image d’un chef d’orchestre qui essaie de mettre l’ensemble des acteurs - Etat, collectivités locales, acteurs privés -au diapason pour que cette reconstruction soit exemplaire, bien scandée, résiliente et durable dans ses ambitions.
Jusqu’à fin décembre, nous avons géré les urgences en restaurant les fonctionnalités en termes de circulation, mais aussi d’accès à l’eau, à l’électricité, de rétablissement des lignes téléphoniques. Il y a encore beaucoup de travaux à faire vu l’ampleur des dégâts, dont la facture, je le rappelle, est de l’ordre du milliard d’euros.

Pour coordonner au mieux les actions, j’ai mis en place une petite équipe que j’ai baptisée " Mission interministérielle pour la reconstruction des vallées ". J’ai également créé des groupes de travail thématiques.

Vous animez également un comité technique de la reconstruction…

En effet. Dans ce cadre, j’ai créé une cellule d’appui à la Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi) en mettant autour de la table les acteurs concernés : le service de restauration des terrains en montagne, l’office français de la biodiversité, l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, la direction départementale des Territoires des Alpes-Maritimes, les collectivités territoriales, le Cerema etc. Notre première préoccupation a été de comprendre l’événement, de l’analyser, de prendre en considération la nouvelle hydro-morphologie des rivières, ainsi que les nouveaux comportements hydrauliques pour appréhender au mieux les enjeux de protection, de reconstruction, d’aménagement, d’urbanisme...

« On ne peut pas mettre des tunnels partout»

Comment se traduit sur le terrain le concept d’aménagement durable et résilient ?

Lors du passage de la tempête Alex, les crues des rivières Tinée, Roya et Vésubie ont été torrentielles mobilisant des matériaux. Face à cela, on pourrait avoir la tentation de la protection partout, de l’endiguement... Or, ce type de postures peut générer encore plus de complications si un événement similaire venait à se reproduire. En définitive, l’enseignement qu’il faut retenir, c’est de laisser le plus de place possible au lit majeur des rivières, de leur permettre de s’étendre, de dépenser leur énergie et de charrier ses matériaux, plutôt que de les contraindre et de générer des phénomènes d’accélération dans l’écoulement des eaux. En d’autres termes : la reconstruction se fera avec l’eau et ses exigences et pas contre l’eau.

Concernant les routes, les infrastructures, la résilience a aussi ses limites. Si je force le trait, je dirais qu’on ne peut pas mettre des tunnels partout. Il y a, d’une part, l’écueil du coût, et d’autre part, la question de la capacité technique au regard des données notamment géologiques et des exigences de maintien en fonctionnement en intégrant, par exemple, les référentiels de sécurité.
En revanche, il faut envisager des routes moins exposées en mobilisant des techniques qui permettent d’avoir des ouvrages d’art qui résistent à la force de l’eau. A cet effet, les études sont très précieuses. On comprend ainsi que certains ponts n’ont pas résisté parce qu’ils étaient trop en opposition au flux hydraulique et que leurs structures étaient des " pièges à embâcles ". L’objectif est donc de les repositionner, de les décaler en les mettant davantage dans le flux, en rehaussant des assises fortifiées, en élargissant les portées, en reculant les culées, etc.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Tempête Alex : « La reconstruction se fera avec l’eau et ses exigences et pas contre l’eau », Xavier Pelletier, préfet délégué chargé de la reconstruction dans les vallées

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil