Entreprises de BTP

Allemagne : enquête pour entente illégale chez les cimentiers

Les producteurs allemands de ciment Heidelberger Zement et Readymix ont confirmé être prêts à collaborer avec l’Office anti-cartel, l’autorité allemande de la concurrence, dans le cadre d’une enquête pour entente illégale.
Le Frankfurter Allgemeine Zeitung indique en s’appuyant sur des propos au style indirect d’Andreas Knochenhauer, un responsable de l’autorité, que cette dernière avait enquêté auprès de 30 groupes et pourrait infliger une amende record d’au total environ 1 milliard d’euros, soit des montants individuels de centaines de millions d’euros.

Heidelberger Zement, premier producteur de ciment allemand, s’est dit « prêt à collaborer avec l’Office anti-cartel pour faire la lumière sur d’éventuelles violations » de la concurrence, dans un communiqué. Un porte-parole n’a en revanche pas voulu préciser si le groupe avait passé des provisions en vue d’une éventuelle amende.
« Nous espérons collaborer dans le cadre du programme d’indulgence de l’Office anti-cartel », a indiqué pour sa part une porte-parole de Readymix, troisième producteur de ciment en Allemagne.
La société s’est vu notifier la semaine passée par l’autorité que cette dernière disposait « d’informations dommageables pour nous et que nous pourrions avoir une amende de 300 à 400 millions d’euros, et supérieure au milliard d’euros pour l’ensemble du secteur », a-t-elle précisé.

D’après un porte-parole de l’Office anti-cartel, les ententes portaient non seulement sur les prix, mais aussi sur des quotas et des régions de livraison. Il n’a pas exclu que le total des amendes dépasse le milliard d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X