En direct

Algorel : « L’ouverture vers d’autres métiers n’est pas précipitée »
Nicolas Mugnier et Géraud Rouchy, président et vice-président d'Algorel, le 1er groupement de négociants indépendants en sanitaire-chauffage. - © © Négoce

Algorel : « L’ouverture vers d’autres métiers n’est pas précipitée »

F.M., B.V. |  le 08/02/2016  |  EnergieNégoceSecond œuvre

Nicolas Mugnier et Géraud Rouchy, président et vice-président d’Algorel, insistent sur la qualité de travail en équipe dans le groupement, et sur sa structuration progressive pour assurer la dynamique des ventes. Dans ce contexte, l’ouverture vers le carrelage et l’électricité ainsi que vers le e-commerce s’opère sans heurts.

Si les résultats de la filière restent encore modestes à -0,2 %*, Algorel a enregistré des ventes bien au-dessus des tendances du marché. Comment expliquez-vous cette résistance ?

Nicolas Mugnier : Sur les métiers du sanitaire-chauffage, Algorel a en effet connu une très belle dynamique, avec  3% de croissance annuelle à fin décembre 2015. Je crois que nous devons ces résultats à la force de notre groupement d’indépendants, à un travail en équipe que traduit la forte mobilisation de nos adhérents à travers nos commissions et comités, ainsi qu’à la proximité qu’Algorel s’attache à entretenir avec chacun.

Notre groupement est une vraie famille et cela fait la différence en temps de crise. Le proverbe africain « Seul on va plus vite. Ensemble on va plus loin » nous correspond tout à fait.

Nous capitalisons également sur nos bonnes relations avec nos partenaires fournisseurs et nous avons le soutien permanent et l’investissement de nos équipes de la rue du Colisée.

Depuis deux ans maintenant, Algorel a « concrétisé » la convergence des métiers du second œuvre avec la création d’une branche électricité et le rapprochement avec le groupement Careso. Ces deux nouvelles « spécialités » au sein d’Algorel sont-elles à la hauteur de vos espérances ?

Géraud Rouchy : Si le groupement Careso existait déjà et était très proche d’Algorel [NDLR : mêmes locaux, même direction], il est devenu partie intégrante du groupement en tant que branche carrelage avec trois membres représentés au Conseil d’Administration. Pour la branche électricité, c’est un peu différent, car il s’est agi d’une création.  Le développement de ces deux branches est très positif. Nous avons peu d’adhérents Algorel exerçant [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Algorel : « L’ouverture vers d’autres métiers n’est pas précipitée »

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur