En direct

Alfortville / Choisy-le-Roi L'écologie urbaine appliquée à un parc d'activités

nathalie coulaud, bertrand escolin, rémy mario, emmanuel guimard, frédéric félix, jean-jacques talpin |  le 04/06/1999  |  SantéEvénementArchitectureAménagementTechnique

L'aménageur privé a intégré dans son programme un canal de loisirs et une coulée verte ouverts aux habitants. Il a cédé un terrain aux communes pour implanter un équipement sportif.

Situés à la lisière d'Alfortville et de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), sous le viaduc de l'autoroute A86, les terrains de l'ancienne usine de Gaz de France, démantelée en 1982, ont d'abord été retenus par les deux communes pour y aménager un parc d'activités tertiaires.

La crise de l'immobilier de bureaux et la mauvaise desserte du site (pas d'accès direct à l'A86, ni de transports en commun rapides) ont à la fois différé et modifié le projet. Retenu sur concours, l'aménageur Foncier Conseil a présenté, en 1995, un projet de parc d'activités industrielles, dont l'originalité consiste à réserver une large place au traitement environnemental du site en concertation avec les communes.

Un contrat sur 10 ans

Conservant 17 des 33 hectares du site, Gaz de France a signé un contrat de développement sur dix ans, par lequel l'entreprise nationale a prévu de céder progressivement ses terrains, lot par lot, à Foncier Conseil. Ce dernier peut ainsi étaler la commercialisation du parc d'activités en trois phases.

Mais, avant de lancer la commercialisation, Foncier Conseil s'est engagé auprès des deux communes pour soigner d'abord l'aménagement du site. En effet, étant resté à l'état de friche industrielle pendant une quinzaine d'années, le secteur nécessitait avant tout un traitement environnemental pour séduire les entreprises désireuses de s'y installer. Ainsi, répondant au voeu des communes, l'aménageur a mené de front un préverdissement de la voirie de desserte interne du futur parc d'activités, et une réhabilitation de l'ancienne darse industrielle. Enfin, Foncier Conseil a cédé un terrain à la commune de Choisy, qui doit y aménager elle-même un complexe sportif d'ici à l'année prochaine.

Préverdissement de la voirie

L'opération de préverdissement a consisté à planter des arbres d'essences différentes sur quatre rangées le long des allées, avant de construire les bâtiments industriels. Pour éclairer ces artères, Foncier Conseil a choisi de financer l'installation d'un matériel de type résidentiel (système de projecteurs à abat-jour sur mâts rectilignes). Aussi, l'embellissement du site ne s'est pas limité à la voirie de desserte interne. Un cheminement pédestre traverse le parc en diagonale pour relier les quartiers d'Alfortville au complexe sportif de Choisy. Ce dernier donne directement sur l'ancienne darse (5 hectares d'eau), métamorphosée en canal de loisirs, dédié aux activités de pêche et de promenade, et aboutissant directement à la Seine. A cette jonction, l'aménageur a même réalisé une frayère à brochets, offrant la possibilité de rempoissonner le canal. « Nous avons voulu réaliser une liaison verte entre les deux villes, qui traduise bien une volonté de reconquête urbaine de cette friche industrielle », explique Pascal Reysset, directeur du développement à Foncier Conseil. « La coulée verte, qui chemine à travers le parc, permet d'en faire un lieu de détente tant pour les futurs employés du site que pour les habitants des quartiers environnants. »

Un canal de 600 mètres

La mise en oeuvre des principes d'écologie urbaine, chers à l'aménageur, ne s'arrête pas là. En comblant partiellement la darse pour la transformer en un canal de 600 mètres de long, Foncier Conseil a eu l'idée d'installer un système de pompage qui peut être utilisé comme un débit de fuite pour le complexe sportif. De même, insérée entre les terrains vendus aux entreprises, une aire naturelle de stockage des eaux de pluie a été réalisée par l'aménageur.

Objectif : éviter tout rejet direct d'eau polluée à la Seine. Discrètement recouvert de verdure, ce bassin de stockage permet ainsi d'épurer par décantation 25 litres d'eau à la seconde. Par temps d'orage, il peut également bloquer 5 000 m3 d'eaux pluviales.

L'ensemble de ces aménagements a été entièrement pris en charge par Foncier Conseil. Par exemple, l'investissement en espaces verts représente 10 % du budget global du projet. Quant à l'aménagement du canal, cette opération a représenté, à elle seule, un coût d'environ trois à quatre millions de francs, sans aucune aide extérieure. Enfin, à terme, Foncier Conseil s'est engagé à rétrocéder aux communes toutes les voiries aménagées.

FICHE TECHNIQUE

Site : 33 hectares.

Aménageur : Foncier Conseil.

Architecte : Marc Mussche.

Paysagiste : Atelier Vert Tige.

Bureau d'études techniques : Infra Service.

Géomètre : Cabinet Collet.

Hydrogéologue : Hydratrec.

Commercialisation du parc :

- démarrage des travaux : septembre 1996 ;

- 1re tranche : début 1999 (achèvement) ;

- 2e tranche : 1999-2000 ;

- 3e tranche : 2000-2002 ;

- 4e tranche : horizon 2005 ;

- chiffre d'affaires : 150 millions de francs.

PHOTOS

Avant de lancer la commercialisation, Foncier Conseil, l'aménageur retenu, a effectué le traitement environnemental pour séduire les entreprises désireuses de s'installer.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur