En direct

Alès Un hôtel d’entreprises pour stimuler la filière environnementale
DESSIN - MEDales-69.eps - © Sophie André

Alès Un hôtel d’entreprises pour stimuler la filière environnementale

JEAN LELONG |  le 18/09/2008  |  GardEnergies renouvelablesPerformance énergétiqueArchitectureEnergie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Gard
Energies renouvelables
Performance énergétique
Architecture
Energie
Technique
Professionnels
Valider

L’hôtel d’entreprises Enerpole, que s’apprête à construire la SAEM’Alès, société d’équipement du Grand Alès, accueillera des entreprises intervenant dans le domaine des énergies renouvelables et des procédés constructifs respectueux de l’environnement. Son maître d’ouvrage a décidé d’en faire une réalisation modèle. « Le bassin d’Alès est un peu à la traîne en ce qui concerne l’éco-construction et les nouvelles méthodes de production d’énergie, observe Jean-Luc Vallet, directeur de la SAEM’Alès. Il nous appartient de donner l’exemple et de contribuer à lancer la filière. »

L’établissement de 1 800 m2 comprendra trois ateliers et une vingtaine de bureaux. Son ratio de consommation énergétique devrait lui permettre de viser le label THPE (très haute performance énergétique), soit un niveau inférieur de 30 % à la référence RT 2005. Le maître d’ouvrage espère « tendre vers une consommation zéro » en termes d’énergie primaire.

L’architecte, Sophie André, a illustré le caractère pédagogique de la démarche avec un bâtiment en forme de « livre ouvert, posé sur des dossiers de travail ». Deux volumes, coiffés de toitures courbes et deux systèmes constructifs : une ossature bois pour l’aile nord (ateliers) ; des parois en brique monomur pour l’aile sud (bureaux). « Bien adaptée aux ateliers, la structure bois, explique Sophie André, permet d’obtenir de grandes portées et une hauteur sous plafond de 6 m. Côté sud, nous avons cherché l’inertie pour réguler la température. »

Le bâtiment, non climatisé, sera chauffé par une chaudière automatique à bois déchiqueté, un système double flux distribuant la chaleur et renouvelant l’air. L’eau chaude sera produite par des capteurs solaires, avec appoint électrique. Début de chantier en octobre, livraison mi-2009.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : SAEM’Alès ; AMO : Addenda (analyse thermodynamique).

Maîtrise d’œuvre : Sophie André (architecte), Jean-Jacques Johannet (architecte associé), ECS (études thermiques), BET Gaujard (structure bois). BET Vial (structure béton). Lionel Cossard (économie de la construction).

Surface : 1 800 m2.

Coût : 2,2 millions d’euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur