En direct

Alejandro Aravena promet une biennale d’architecture de Venise militante
L’architecte chilien Alejandro Aravena sera le commissaire de la Biennale internationale d’architecture de Venise 2016. - © © Giorgio Zucchiatti /avec l'autorisation de la Biennale de Venise

Alejandro Aravena promet une biennale d’architecture de Venise militante

MILENA CHESSA |  le 31/08/2015  |  ProfessionArchitectureEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Architecture
Culture
Europe
Valider

Le Chilien, directeur général de la 15e Mostra internationale d’architecture à Venise (28 mai au 27 novembre 2016), a détaillé le 31 août le thème engagé « Nouvelles du front ».

31 août 2015, un peu plus d’un mois après sa nomination à la direction de la 15e Biennale internationale d’architecture à Venise (Italie), l’architecte chilien Alejandro Aravena a rencontré sur place les représentants des 48 pays participants. Il leur a dévoilé le thème de la Mostra qu’ils devront décliner dans leurs pavillons d’expositions respectifs, du 28 mai au 27 novembre 2016. Le thème retenu, « Reporting from the front » (« Nouvelles du front »), est né d’un constat : « Jour après jour, dit-il, plus en plus de personnes sur la planète cherchent un lieu décent dans lequel pouvoir vivre ; mais, d’heure en heure, les conditions pour atteindre cet objectif se font de plus en plus ardues. »

En première ligne

L’architecte chilien, connu et reconnu pour son engagement en faveur du logement des populations défavorisées et de la justice sociale en général, souhaite que « l’exposition montre à un vaste public ce que signifie améliorer la qualité de vie alors qu’on travaille dans des circonstances difficiles, en première ligne face à des territoires à conquérir ». Dans son discours, disponible sur le site www.labiennale.org, il combat « l’intérêt individuel » et le « je » au profit du « bien-être collectif » et du « nous ». Il prône une « architecture de l’équité » où la conception est considérée comme « une valeur ajoutée » et non « un coût supplémentaire ».

Conquête

L’an prochain à Venise, Alejandro Aravena souhaite présenter des « architectures qui, malgré la pénurie des moyens, exaltent ce qui est disponible ». Il sait que « la bataille pour un environnement bâti meilleur est un engagement collectif qui demandera la force et la connaissance de tous », conscient que « les conquêtes sur le front sont relatives, pas absolues ».

Commentaires

Alejandro Aravena promet une biennale d’architecture de Venise militante

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur