En direct

Albizzati développe ses applications de gestion de chantier

CHRISTIANE PERRUCHOT |  le 14/12/2012  |  Politique socialeChantiersTerritoire-de-BelfortTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Politique sociale
Chantiers
Territoire-de-Belfort
Technique
Valider
Nouvelles technologies -

Un tiers de papier économisé par an et 25 heures de secrétariat libérées chaque mois : l’entreprise Albizzati tire un bilan satisfaisant de l’application mobile « gestion de chantier » qu’elle a conçue elle-même avec le renfort du programmateur local Numeri4D. Au point de la commercialiser sur l’Apple Store pour tous les corps de métier du bâtiment et de l’étendre prochainement aux conducteurs d’engins.

La dotation en tablettes numériques des chefs de chantier et chefs d’équipe apporte aussi un bénéfice managérial. « La saisie directe des données de chantier apporte rigueur et fiabilité à toute la chaîne », affirme Jean-Louis Albizati, directeur général de l’entreprise de gros œuvre (85 salariés), près de Belfort. Un préalable cependant : la saisie nominative des équipes et des tâches à effectuer, par le conducteur de travaux et le bureau d’études, ne supporte pas d’erreur, pas plus que la saisie des informations sur le chantier. D’où le choix des iPad pour leur utilisation « simple, intuitive et maîtrisable en une heure de formation ».
Plusieurs fonctions de la tablette relèguent au passé les formulaires papier. Chaque jour, le chef de chantier notifie, de son lieu de travail, les heures effectuées, les trajets et les paniers-repas par salarié ainsi que les heures imparties à chaque tâche, les imprévus (retards, intempéries, travaux hors marché), les non-conformités et leur réparation. « Lorsqu’un opérateur change de chantier dans la journée, on peut précisément ventiler le temps passé sur chacun et les temps de trajets », ajoute Jean-Louis Albizati.

Données envoyées par Internet

Chaque fin de semaine, le chef de chantier envoie par Internet au conducteur de travaux le bilan de son chantier, dans un format compatible avec Excel. Exportées sur le logiciel de comptabilité de l’entreprise, les données alimentent les fiches de paie (absences, paniers-repas, congés payés, congés formation) et la comptabilité analytique (fournisseurs et clients). La dépense pour 14 tablettes, la mise au point du logiciel et la mise en compatibilité du système informatique de l’entreprise s’élève à 20 000 euros.

PHOTO - 688357.BR.jpg
PHOTO - 688357.BR.jpg - © SEBASTIEN BOZON / Le Moniteur

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur