Industrie/Négoce

Akzo Nobel se concentre sur la peinture

Le groupe installé aux Pays-Bas a cédé sa branche chimie fine, et empoche au passage 10,1 milliards d’euros.

Grosse opération pour Akzo Nobel. Le géant de la chimie se recentre sur la seule activité de production de peinture (marques Dulux Valentine, Sikkens, Trimétal ou encore Corona sur le marché français). Il cède à des investisseurs institutionnels sa branche chimie fine, pour 10,1 milliards d’euros. Un montant supérieur aux attentes des analystes financiers, selon plusieurs articles parus dans la presse spécialisée. Cette opération fait suite au rejet l’an dernier d’une OPA hostile de la part de son principal concurrent sur le marché de la peinture PPG, qui offrait 26 milliards d’euros. Le refus d’Akzo Nobel avait entraîné la déception des actionnaires et le départ du PDG.

Les commentaires vont bon train sur un possible retour d’une offre de PPG, le périmètre d’Akzo Nobel ayant réduit. A moins que le Néerlandais n’utilise les liquidités dégagées par cette cession pour se lancer rapidement dans une ou plusieurs opérations d’acquisition dans le monde de la peinture. A suivre !

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X