En direct

Ajap 2011-2012 : Promotion « Christian Hauvette »
Proclamation des lauréats de la session 2011-2012 des « Albums des jeunes architectes et des paysagistes » (Ajap), le 29 mars 2012 au ministère de la Culture et de la Communication - © © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Ajap 2011-2012 : Promotion « Christian Hauvette »

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 29/03/2012  |  ArchitectureAménagementCultureBouches-du-RhôneLoire-Atlantique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Architecture
Aménagement
Culture
Bouches-du-Rhône
Loire-Atlantique
Paris
Seine-Saint-Denis
Yvelines
International
France entière
Europe
Etat
ajap2012
Valider

Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a proclamé hier les noms des lauréats de la session 2011-2012 des « Albums des jeunes architectes et des paysagistes » (Ajap).

Trois équipes de paysagistes et quatorze d’architectes composent depuis hier soir la promotion « Christian Hauvette » (1944-2011) des « Albums des jeunes architectes et des paysagistes » (Ajap). Ce sont au total 225 dossiers d’architectes et 17 de paysagistes qui ont été notés par un collège d’experts puis, dans un second temps, évalués par le jury présidé par Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et coprésidé par Frédéric Borel (Grand Prix national de l’architecture 2010) et Michel Desvigne (Grand Prix de l’urbanisme 2011).

« Il y a trente ans, les paysagistes passaient pour des décorateurs. Aujourd’hui, ils participent de la recomposition dans le temps de territoires trop souvent malmenés », a rappelé Michel Desvigne. Plus tôt dans l’après-midi, les jurés avaient examiné les dossiers des candidats - de qualité très inégale - en regrettant parfois que l’informatique et ses représentations soient aussi « encombrantes », au détriment d’une poésie trop souvent absente. Un participant faisait observer que beaucoup de ces dossiers affichaient « tous ces grands mots que les élus adorent : acupuncture urbaine, mobilité douce, etc. », tandis qu’un autre voyait beaucoup de « grands parcs urbains et de grandes coulées vertes » et bien peu de jardins (revenons aux fondamentaux…).

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, accompagné de l'architecte Frédéric Borel et du paysagiste Michel Desvigne, co-présidents du jury des Ajap 2011-2012, le 28 mars 2012 à Paris.
Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, accompagné de l'architecte Frédéric Borel et du paysagiste Michel Desvigne, co-présidents du jury des Ajap 2011-2012, le 28 mars 2012 à Paris. - © © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Qu’importe. Les lauréats dans leur ensemble forment « une génération talentueuse » et portent en eux cette « fraîcheur dont l’architecture française a le plus besoin », a rappelé Frédéric Mitterrand dans son discours. Frédéric Borel, de son côté, soulignait que les Ajap avaient vocation à « encourager la diversité de démarches en proposant un panel de parcours possibles ».

Il n’avait pas manqué de rappeler un peu plus tôt aux jurés la vocation des Ajap : « Il s’agit de révéler les meilleurs. C’est un moment important pour les jeunes architectes, quel que soit l’impact que les Albums peuvent avoir sur leur jeune carrière. Nos choix, éthiques et esthétiques, doivent donc être justes. » Au fil des heures, le jury se sera - aussi - amusé à relever les tendances, manies ou panurgismes d’une génération : souci de l’économie de moyens, obsession pour les « bâtiments-paysages », utilisation du bardage bois ad nauseam, abus parfois néfaste de l’image de synthèse, émergence d’un militantisme architectural assumé, facilité déconcertante à concevoir des villes « autosuffisantes » de deux millions d’habitants aux confins de la Chine sans être capable de mener à bien la rénovation de la longère nantaise de papa… Sans oublier quelques plagiats éhontés et - heureusement - plusieurs équipes à l’humour salutaire (Gens Nouvels), une qualité trop rare dans la discipline…

Palmarès

Paysagistes

- Atelier Roberta (Alice Mahin, Céline Aubernias et Chloé Sanson)

- D'ici là paysagistes (Claire Trapenard et Sylvanie Grée)

- Thomas Secondé (Agence AC&T [Paysages & Territoires])

Architectes

- Atemps architecture (Jean-Romain Munvez et Gemma Serra Vila)

- Barbier Bouvet & Fugier (Jean-Luc Fugier et Mathieu Barbier Bouvet)

- Guillaume Bellanger

- Guillaume Calas (Atelier Calas)

- Brice Chapon (Parc Architectes)

- Ciguë (Alphonse Sarthout et Erwan Levêque)

- Tom Darmon (Antonini + Darmon architectes)

- Des clics et des calques (Camille Besuelle, Nathalie Couineau et Mathilde Jauvin)

- Detroit architectes (Pierre-Yves Arcile et Benoît Moreira)

- Gens Nouvels (Guillaume Eckly, Jean-Baptiste Friot, Sylvain Parent et Mathias Roustang)

- Mu architecture (Maïra Caldoncelli, Grégoire Dubreux et Ludovic Malbet)

- Nadau-Lavergne architecture (Jérémy Nadau et Vincent Lavergne)

- Nicolas Reymond

- Philippe Rizzotti (Philippe Rizzotti architectes)

Interview

Pourquoi avez-vous candidaté aux Ajap et qu’en attendez-vous maintenant que vous êtes lauréats ?

D’ici là paysagistes (Claire Trapenard et Sylvanie Grée)

Diplôme à Versailles et agence à Paris

« Après deux tentatives infructueuses aux Ajap, on a failli renoncer cette année. Mais un architecte avec lequel on collabore nous a dit d’y aller. On a postulé parce qu’on a du mal à avoir accès à la commande en tant que mandataire avec notre agence de paysagistes (5 ans d’existence). On souhaiterait travailler sur des sujets de paysage de manière plus indépendante, pas forcément en accompagnement de bâtiment. On attend de pouvoir s’exprimer sur des sujets où existent des problèmes à résoudre, par exemple sur des sites périurbains. »

www.d-ici-la.com

Des clics et des calques (Camille Besuelle, Nathalie Couineau, Mathilde Jauvin)

Diplôme à Paris-Belleville et agence à Pantin (Seine-Saint-Denis)

« Nous sommes trois copines de promo qui travaillent ensemble depuis trois ans. La participation aux Albums s’inscrit dans une logique de construction de l’agence : l’envoi du book Ajap, au même moment que le dossier de candidature au prix de la Première œuvre 2011  - pour lequel nous avons été nommées - et la création de la SARL en janvier 2012. On espère que les Albums vont nous permettre d’assoir les fondations mises en place jusqu’à présent et de continuer à faire l’architecture comme on a envie de la faire. C’est une crédibilité que l’on construit jour après jour. »

desclicsetdescalques.fr

Parc architectes (Brice Chapon, associé à Emeric Lambert, architecte et ingénieur)

Diplôme à l’EPFL de Lausanne (Suisse) et agence à Paris

« On a candidaté aux Albums pour le succès et la gloire ! En réalité, ça été l’occasion de prendre du recul sur les deux ans de l’agence et réfléchir à notre positionnement. Une psychothérapie en quelque sorte... Décrocher les Ajap est rassurant dans le sens où c’est une caution de notre travail. Les thèmes de recherche embryonnaire qu’on aborde avec notre équipe, par exemple sur le logement, méritent d’être creusés. On espère pouvoir mettre en application ces idées et les pousser au bout avec les maîtres d’ouvrage. Notre formation à l’école suisse nous pousse à adopter une démarche pragmatique. »

www.parc-architectes.eu

Nicolas Reymond

Diplôme à Paris-Belleville et agence à Paris

« Je n’ai pas postulé aux Ajap dans un esprit de compétition. Ce n’est pas une médaille, mais un moyen pour aller plus loin et accéder à la commande publique. Les Albums sont reconnus par les maîtres d’ouvrage comme un gage de qualité. C’est une motivation pour devenir un peu plus "homme d’affaire". »

www.nicolasreymond.com

Ciguë (Alphonse Sarthout et Erwan Lévêque)

Diplôme à Paris-La Villette et agence à Montreuil (Seine-Saint-Denis)

« Ça fait neuf ans qu’on travaille ensemble, depuis l’école. Alors on s’est dit qu’on était assez mûr pour présenter notre travail et avoir un retour dessus. Très tôt, on avait envie d’aborder l’architecture de manière différente, en fabricant du mobilier qui était d’une échelle facile d’appréhension et de compréhension. Aujourd’hui, on souhaite changer d’échelle et sortir de la sphère privée pour entrer dans celle de l’espace public. Notre champ d’expérimentation est assez ouvert : architecture, urbanisme, scénographie. »

www.cigue.net

Détroit architectes (Pierre-Yves Arcile et Benoît Moreira)

Diplôme à Nantes et agences à Nantes (Loire-Atlantique) et Bruxelles (Belgique)

« Il faut des petits Nantais à chaque session ! Block, Avignon-Clouet ou Raum ont reçu un coup de boost avec les Albums. Après plusieurs tentatives, nous espérons que les Ajap vont nous aider à accéder à la commande publique. Car il est difficile pour une jeune agence (4 ans d’existence) de s’imposer avec pour références des maisons individuelles. Les Ajap, c’est la possibilité de renouveler les sujets. On a beaucoup de choses à raconter. »

detroit-architectes.eu

Thomas Secondé (Agence AC&T [Paysages & Territoires])

Diplôme à Versailles et agence à Paris

« Cette première candidature était l’occasion de me confronter à mes pairs et d’avoir un jugement d’expert sur mon travail. Les Albums apportent une assise qui va me permettre de défendre plus facilement les idées auxquelles je crois auprès des maîtres d’ouvrage. J’attends des deux années à venir de belles rencontres avec qui faire de beaux projets. »

Propos recueillis par Milena Chessa et Margaux Darrieus

Jury

Président du jury : Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, représenté par Bertrand-Pierre Galey (directeur, adjoint au directeur général des patrimoines, chargé de l’architecture).

Présidents associés : Frédéric Borel (architecte, Grand Prix national de l’architecture 2010, co-président) et Michel Desvigne (architecte-paysagiste, Grand Prix de l’urbanisme 2011, co-président).

Jurés, par ordre alphabétique : Barry Bergdoll (The Philip Johnson Chief Curator of Architecture and Design, MOMA New York), Jean-Marc Bouillon (président de la Fédération française du paysage), Olivier Brochet (architecte), Lionel Carli (président du Conseil national de l'ordre des architectes), Jacques-Franck Degioanni (journaliste, chef de rubrique « Architecture », Le Moniteur), Alain Derey (directeur de l’Ecole d'architecture de la ville et des territoires de Marne-la-Vallée), Didier Deschamps (directeur de la Drac Languedoc-Roussillon), Pascale Guédot (architecte, Equerre d’argent 2010), Philippe Laurent (président de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture, maire de Sceaux, représenté par Jacques Gérard, maire adjoint à la culture de Fontaine-les-Coteaux), Karin Léopold (architecte), Jean-Marc Michel (directeur général aménagement, logement, nature au ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement), Jacqueline Osty (paysagiste), Julien Perraud (architecte, Ajap 2009-2010, Première œuvre 2010), Francis Rambert (directeur de l’Institut français d'architecture), Pierre Sallenave (directeur général, de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine), Rémi Salles (paysagiste, Ajap 2009-2010), Guy Teissier (député-maire des IXe et Xe arrondissements de Marseille, président EPA-Euro Méditerranée, représenté par Franck Geiling, directeur de l'architecture, de l'urbanisme et du développement durable de l’Établissement public d’aménagement Euroméditerranée), Myrto Vitart (architecte).

Commentaires

Ajap 2011-2012 : Promotion « Christian Hauvette »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur