En direct

Aix-Marseille-Provence, future mégamétropole
L’avenir des trois intercommunalités hors Aix-Marseille-Provence est l’un des principaux enjeux de la future fusion entre la métropole et le département. - © SOURCE : PREFECTURE DES BOUCHES-DU-RHONE / DDTM

Aix-Marseille-Provence, future mégamétropole

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 16/11/2018  |  Bouches-du-RhôneConcertation

Le département des Bouches-du-Rhône et la métropole préparent leur fusion. Un exemple à suivre ?

Ala mi-novembre, le préfet des Bouches-du-Rhône et de Paca, Pierre Dartout, aura bouclé sa concertation avec les élus et les forces vives du territoire pour apprécier l'opportunité de procéder à une fusion intégrale de la métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) [1,8 million d'habitants, 92 communes] avec le département (2,1 millions d'habitants, 119 communes). Il remettra alors au Premier ministre un rapport présentant différentes options, leurs avantages et leurs inconvénients. Dans sa lettre de mission du 10 septembre, le chef de gouvernement estimait qu'une métropole représentant 91,5 % de la population et 62,4 % de la superficie du département « la caractérise de façon tout à fait spécifique au regard des autres métropoles dans les réflexions sur le système institutionnel ». Elle était ainsi une candidate parfaite pour envisager des fusions entre deux niveaux de collectivités, qu'Emmanuel Macron avait encouragées dès sa campagne présidentielle.

Le 4 septembre dernier, en annonçant sa démission de la présidence du conseil métropolitain au profit de Martine Vassal, à la tête du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin a ouvert la voie au regroupement des deux structures. C'est donc l'élue LR qui mènera les discussions avec le Parlement et le gouvernement. En effet, la fusion passe par la préparation d'une nouvelle loi encadrant les compétences et l'organisation de la future collectivité. D'après les premiers calculs, celle-ci disposerait d'un budget d'environ 5 Mds €, investissement et fonctionnement compris.


Une nouvelle loi encadrera les compétences et l'organisation de la future collectivité.

« La plus grande métropole de France ». Lors de son élection à la tête d'AMP le 20 septembre, Martine Vassal a rappelé qu'elle soutenait « une métropole de projets ». Elle demande aujourd'hui la création d'une société de transports, avec une fiscalité dédiée, et d'une agence de développement économique. Elle a trouvé un soutien de choix avec Maryse Joissains, maire LR d'Aix-en-Provence et principale opposante à la métropole depuis sa naissance aux forceps en janvier 2016. Cette dernière veut aider à la mise en place d'une « structure pertinente » avec un juste équilibre entre métropole et communes. Un sentiment largement partagé. « Il semble acté que la fusion se fera. Nous voulons profiter de la loi future pour remettre à plat les compétences. La voirie doit, par exemple, revenir aux communes. La collectivité métropolitaine est là pour gérer les équipements communautaires et les grandes actions : environnement, mobilité, développement économique, ports, etc. Nous serons dans la plus grande métropole de France. Elle ne pourra pas s'occuper du quotidien des habitants », estime Michel Roux, [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire de la fonction publique d'Etat et territoriale

Dictionnaire de la fonction publique d'Etat et territoriale

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

Les constructeurs et le risque du sol

Les constructeurs et le risque du sol

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur