En direct

Agence de l'eau Seine-Normandie Quelques actions en Ile-de-France

le 22/06/2001  |  France Commande publiqueEnvironnementVal-d'OiseParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Commande publique
Environnement
Val-d'Oise
Paris
Essonne
Santé
Réglementation
Marchés privés
Technique
Valider

Réunie le 23 mai, la commission des aides de l'Agence de l'eau a décidé d'accorder 66,77 millions d'euros (438 millions de francs) aux collectivités locales, industriels et agriculteurs du bassin Seine-Normandie.

- Pour protéger les 450 km de cours d'eau qui sillonnent le Val-d'Oise, l'Agence de l'eau Seine-Normandie et le conseil général du Val-d'Oise ont établi ensemble un programme pluriannuel de reconquête des milieux aquatiques du département. Il est symbolisé par la signature d'une convention cadre entre le directeur général de l'Agence de l'eau Seine-Normandie et le président du conseil général du Val-d'Oise. Elle acte le démarrage d'opérations d'aménagements et d'entretien de rivières, de coordination des actions de protection de la ressource en eau potable, mais aussi d'action de communication et de sensibilisation des acteurs locaux.

- L'usine de production d'eau potable d'Ivry-sur-Seine, qui occupe une position stratégique pour l'alimentation en eau potable de la ville de Paris, sécurise son dispositif de fonctionnement. Afin de protéger l'usine des risques de crue, une station de crue va être reconstruite. Ainsi, lorsque le niveau de la Seine sera supérieur à 29,5 m, les eaux pluviales et de lavage seront pompées par la station de crue pour être rejetées dans le fleuve.

- 1 800 nouvelles bouches d'égout sélectives seront installées à Paris en 2001. Il s'agit de bloquer l'arrivée des gros déchets dans les canalisations afin de ne pas encombrer les égouts et gêner le bon fonctionnement des stations d'épuration. Ces équipements seront installés dans des lieux où des détritus sont particulièrement nombreux comme les marchés.

- Un ensemble de restauration autoroutière, situé sur l'aire de Limours - Briis-sous-Forges, dans l'Essonne, va expérimenter un système d'assainissement original composé de filtres plantés de roseaux après un dégraissage statique des effluents. Les eaux usées étaient jusqu'alors traités par une station d'épuration compacte devenue inefficace. Située au-dessus du passage souterrain du TGV Atlantique, elle subit de surcroît des vibrations mettant en péril en pérennité.

Contact : Agence de l'eau Seine-Normandie, direction de la communication, 01.41.20.18.05.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil