En direct

Agde Lancement d'une opération expérimentale de rénovation de l'immobilier touristique

le 12/03/1999  |  ImmobilierCollectivités localesArchitectureAménagementHérault

Le vaste chantier de la requalification des hébergements sur le littoral languedocien a trouvé un laboratoire. C'est au Cap-d'Agde que sera testée et modélisée en 1999 une méthode susceptible d'être proposée à l'ensemble des propriétaires de meublés.

L'enjeu est important. Le littoral languedocien accueille 14 millions de touristes. Mais les stations, construites il y a trente ans dans le cadre de la Mission Racine, ont vieilli. La nécessaire modernisation du parc immobilier touristique du littoral se heurte à l'éparpillement de la propriété.

La ville d'Agde a pris l'initiative d'engager un programme pilote, en partenariat avec les différents acteurs concernés : Etat, région, département de l'Hérault, Afit (Agence française de l'ingénierie touristique), Caisse des dépôts et consignations. L'opération sera centrée sur l'un des dix quartiers de la station, le quartier du Môle (3 000 logements).

Les objectifs : définir des modèles de reconditionnement des logements (deux appartements témoins seront réalisés); simplifier les procédures à mettre en oeuvre pour les propriétaires ; favoriser la mise sur le marché des logements par des opérateurs professionnels.

Dans cette perspective, Agde expérimentera un concept introduit par la loi de Finances 1999 sous le nom de « village résidentiel de tourisme » (VRT). La formule consiste à regrouper un certain nombre de lits touristiques (cent au minimum), inclus dans un même périmètre mais pas nécessairement dans un même immeuble.

La gestion de cette résidence éclatée est confiée à un opérateur unique (un agent immobilier par exemple) pour une durée d'au moins neuf ans. Les propriétaires bénéficient du régime fiscal des résidences de tourisme qui leur permet de récupérer la TVA sur les travaux d'investissement réalisés.

A cet avantage vient s'ajouter l'aide mise en place par la région Languedoc-Roussillon pour favoriser l'amélioration des meublés touristiques.

Ce dispositif accorde aux propriétaires une subvention de 40 % du coût des travaux à condition que l'appartement soit mis en location pendant dix ans, confié à un professionnel et doté du label « Clévacances ».

L'opération du Cap-d'Agde, dont le coût est chiffré à 1,8 million de francs, doit aboutir à la rentrée. Elle devrait permettre de proposer aux propriétaires de meublés un dispositif à la fois juridique, technique et financier, dans un cadre qui s'apparenterait à celui d'une Opah touristique.

L'Etat a déjà annoncé son intention de faire de la valorisation du littoral l'un des axes forts du prochain contrat de Plan Etat-région. L'expérience agathoise devait inspirer le volet consacré à la réhabilitation des stations.

PHOTO

Au Cap-d'Agde, les hébergements ne répondent plus aux attentes d'une clientèle devenue plus exigeante.

Commentaires

Agde Lancement d'une opération expérimentale de rénovation de l'immobilier touristique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX