En direct

Activités de confinement et de retrait d’amiante : règles techniques et de qualification à respecter

le 15/06/2005

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

Arrêté du 25 avril 2005 Ministère de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale JO du 10 mai 2005 - NOR: SOCT0510791A

Le ministre de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale et le ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche et de la ruralité,

Vu le code du travail, notamment l’article L. 231-2;

Vu le décret no 96-98 du 7 février 1996 modifié relatif à la protection des travailleurs contre les risques liés à l’inhalation de poussières d’amiante, notamment l’article 26;

Vu l’arrêté du 14 mai 1996 modifié relatif aux règles techniques et de qualification que doivent respecter les entreprises effectuant des activités de confinement et de retrait d’amiante, notamment l’article 5-1;

Vu l’avis du Conseil supérieur de la prévention des risques professionnels en date du 31 janvier 2005;

Vu l’avis de la Commission nationale d’hygiène et de sécurité du travail en agriculture en date du 1er février 2005,

Arrêtent:

Article 1

L’article 5-1 de l’arrêté du 14 mai 1996 susvisé est ainsi rédigé:

«Art. 5-1. - Pour réaliser des travaux de confinement ou de retrait d’amiante friable, au sens de la présente section, les entreprises doivent pouvoir faire la preuve de leurs capacités dans ce domaine en fournissant un certificat attribué, le cas échéant, à titre probatoire, par un organisme certificateur de qualification, sur la base de la norme NF X46-010 qui fixe le référentiel technique.

L’organisme certificateur mentionné au premier alinéa doit être accrédité par le Comité français d’accréditation (COFRAC) ou par tout organisme d’accréditation respectant les dispositions de la norme NF EN 45-010 et signataire de l’accord multilatéral européen dénommé «Accord de coopération européenne pour l’accréditation, pour la qualification d’entreprises de retrait et de confinement d’amiante.

L’accréditation est fondée sur le respect des exigences spécifiques du COFRAC pour la certification de qualification d’entreprises réalisant des travaux de traitement de l’amiante friable. Ces exigences précisent notamment les règles relatives aux conditions d’attribution et de retrait des certificats de qualification.»

Article 2

L’arrêté du 26 décembre 1997 portant homologation de référentiels servant de base à la délivrance du certificat de qualification des entreprises chargées du retrait et du confinement de l’amiante friable est abrogé.

Article 3

Le présent arrêté entrera en vigueur le 1er juin 2005.

Article 4

Chargés de l’exécution...

Fait à Paris, le 25 avril 2005.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur